Lille : l'éclatant retour de l'oublié Yusuf Yazici

Les Dogues ont assuré hier soir à Prague. Vainqueurs 4-1, les Nordistes ont pu compter sur un Yusuf Yazici en feu. De quoi lancer enfin le Turc ?

Yusuf Yazici célèbre l'un de ses trois buts inscrits à Prague
Yusuf Yazici célèbre l'un de ses trois buts inscrits à Prague ©Maxppp

En ce moment, le LOSC est inarrêtable. C’est simple, l’équipe entraînée par Christophe Galtier n’a toujours pas perdu le moindre match depuis le début de la saison. Leaders du classement de Ligue 1, les Lillois comptent cinq succès et deux nuls en sept matches de championnat. Hier soir, ils lançaient leur campagne européenne sur le terrain du Sparta Prague. L’occasion pour eux de confirmer qu’ils sont, pour l’instant, imbattables et qu’ils adorent coller des raclées.

La suite après cette publicité

En effet, après avoir enchaîné quatre rencontres avec seulement un but marqué à chaque fois, le LOSC a passé la deuxième. Et depuis le 2-0 infligé au FC Nantes le 25 septembre dernier, les hommes de Galtier sont allés en passer trois à Strasbourg (3-0), quatre au rival lensois (4-0) et donc quatre hier aux Tchèques (4-1). De quoi satisfaire le coach lillois. Mais hier, ce fut également l’occasion pour Yusuf Yazici (23 ans) de se distinguer. Titularisé pour la première fois de la saison, le Turc a signé un joli triplé, devenant ainsi le premier Lillois à réaliser une telle performance en Coupe d’Europe.

Galtier heureux de la réponse de Yazici

Un grand bol d’air pour celui sur lequel pèsent de grosses attentes depuis son arrivée à Lille l’an dernier pour 16,5 M€. Titularisé à seulement neuf reprises en L1 l’an dernier, Yazici s’était ensuite fait les croisés en décembre 2019. Réapparu sur les terrains en août dernier, l’ancien pensionnaire de Trabzonspor ne faisait pas partie des onze titulaires de Galtier (6 matches de L1, 50 minutes de jeu). Buteur contre Lens et auteur d’une triplé, hier soir, Yazici peut-il inverser la vapeur ?

Interrogé à ce sujet en conférence de presse, Galtier a déclaré : « l’an dernier, on a investi beaucoup sur lui, on n’avait pas ce profil et il a été stoppé par une vilaine blessure. Ensuite, il y a eu le Covid, puis l’équipe a bien démarré la saison sans lui, mais il m’a donné la meilleure des réponses en montrant qu’on pouvait compter sur lui. » Yusuf Yazici sait désormais ce qu’il lui reste à faire.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires