L'avenir d'Eduardo Camavinga fait tourner toutes les têtes

Malgré un coup de mou avec le Stade Rennais, le jeune milieu de terrain international tricolore Eduardo Camavinga continue d'agiter la planète football.

Eduardo Camavinga sous le maillot de Rennes
Eduardo Camavinga sous le maillot de Rennes ©Maxppp

Ce mardi, en Espagne et en Angleterre, on parle encore et toujours de l'avenir d'Eduardo Camavinga (18 ans), nouvelle coqueluche du football français. Pourtant, ces derniers temps, le milieu de terrain est moins saignant avec le Stade Rennais, comme l'a reconnu Julien Stéphan récemment face à la presse. Qu'importe, son avenir, lui, est toujours un sujet d'intérêt chez nos voisins européens. As confirme nos informations et les manœuvres de différents agents réputés sur le marché des transferts pour récupérer l'international tricolore (3 sélections, 1 but).

La suite après cette publicité

De Jonathan Barnett, représentant de Gareth Bale, à Jorge Mendes, le super-agent portugais, en passant par Pini Zahavi, tous rêvent de représenter le Bleu cet été, alors que se profile un gros transfert, estimé en Espagne à 50 M€ au moins. De son côté, le Daily Mail, lui, s'est lancé, déjà, dans le grand jeu des pronostics, listant tous les clubs où le jeune homme pourrait atterrir cet été et évaluant quelles étaient à ce jour les chances des uns et des autres. Sans surprise, le Real Madrid semble avoir un temps d'avance, alors que Manchester United et le Paris SG sont vus comme de sérieux outsiders. Le Bayern Munich pourrait sortir du bois, tandis qu'Arsenal et Tottenham n'ont que peu d'espoirs dans ce dossier.

La mise au point de Rennes

Face à cette agitation, Nicolas Holveck, président du SRFC, a pris la parole dans les colonnes de Ouest-France. « La seule chose qui importe c’est qu’il se sente bien dans sa tête et apporte tout ce qu’il peut à l’équipe, nous avons besoin de tous nos leaders techniques en ce moment », a-t-il lâché, soucieux de préserver son n° 17 avant un déplacement décisif à Krasnodar (5e journée de Ligue des Champions), avant de faire un point précis sur le dossier et les discussions pour une éventuelle prolongation (juin 2022).

« On échange, on avance, quels que soient ses interlocuteurs, avec qui nous étions en contact encore la semaine dernière. Mais je n’ai pas l’habitude de révéler comment se passe ce genre de négociations. Il est en contrat jusqu’en 2022 et au final c’est Eduardo qui est maître du jeu et de son avenir», a-t-il conclu. Sacrée pression sur les épaules pour l'intéressé, pour qui tout va décidément très vite ces derniers mois...

Plus d'infos

Commentaires