Barrages Mondial 2022 : l'Egypte domine le Sénégal, le Ghana et le Nigeria dos à dos

Dans les deux derniers barrages de la soirée, les Pharaons s'imposent devant son public face aux champions d'Afrique 2021 (1-0). Les Black Stars ratent le coche à domicile (0-0) et devra tout refaire au Nigeria mardi prochain.

Mohamed Salah célèbre son but avec l'Egypte
Mohamed Salah célèbre son but avec l'Egypte ©Maxppp

Après le match nul entre la RD Congo et le Maroc (1-1) et les victoires de l'Algérie (au Cameroun, 1-0) et de la Tunisie (au Mali, 1-0), les deux derniers barrages aller pour tenter de se qualifier à la Coupe du Monde 2022 au Qatar se sont joués en cette soirée de vendredi. L'Egypte recevait le Sénégal pour une revanche de la CAN 2021 d'un côté, tandis que le Nigeria se déplaçait au Ghana de l'autre. Au stade international du Caire, les Pharaons avaient à cœur de répondre aux Lions, champions d'Afrique après avoir battu son adversaire du soir en finale au Cameroun.

La suite après cette publicité

Un deuxième affrontement entre les deux vedettes de Liverpool : Sadio Mané et Mohamed Salah. Ce sont les locaux qui prenaient l'avantage dès le début de la rencontre : à la suite d'un long ballon dans la surface dévié de la tête par Mostafa Mohamed, Salah récupérait le ballon et envoyait sa frappe sur la transversale. Malheureux sur l'action, le genou de Saliou Ciss poussait le ballon dans les buts vides (1-0, 4e). Dix minutes plus tard, le défenseur central du Paris Saint-Germain Abdou Diallo devait sortir sur blessure avant le quart d'heure de jeu, remplacé par Pape Abou Cisse (14e).

L'Egypte plie mais ne rompt pas

Malgré le but concédé, les Lions d'Aliou Cissé poussaient et dominaient en termes d'occasions avant la pause (35e, 37e). Au retour des vestiaires, les Sénégalais montraient de bien meilleures intentions offensives, mettant non seulement le pied sur le ballon mais faisant reculer le onze égyptien dans ses 25 derniers mètres. Coups de pied arrêtés et centres à répétition : les coéquipiers de Sadio Mané tentaient tout pour revenir au score. Mais le sélectionneur égyptien pouvait compter sur un grand Mohamed El Shenawy, impérial sur sa ligne et sur ses sorties aériennes.

Le score ne bougeait pas. Les Pharaons prennent une option sur la qualification au Mondial qatari avec cette victoire sur la plus petite des marges avant le retour mardi prochain. Dans l'autre rencontre de la soirée au stade Baba Yara de Kumasi, Black Stars et Super Eagles se séparaient sur un score nul et vierge malgré une domination ghanéenne. Les amis de Moses Simon croyaient obtenir un penalty dans le dernier quart d'heure, décision finalement annulée par la VAR (76e). Un match nul laissant au Nigeria l'avantage du terrain pour la deuxième manche au Lagos National Stadium.

Plus d'infos

Commentaires