Reims-PSG : les grands débuts de Lionel Messi en L1

Lionel Messi a fait ses premiers pas en Ligue 1 avec le Paris SG ce dimanche à Reims (0-2, 4e journée). Dans une ambiance assez folle. Récit.

Lionel Messi avec le PSG
Lionel Messi avec le PSG ©Maxppp
La suite après cette publicité

Soir de première. Auguste-Delaune aura eu l'honneur d'accueillir les débuts de Lionel Messi (34 ans) en Ligue 1. Arrivé cet été à l'issue de son contrat au FC Barcelone, l'Argentin, présent dans le groupe pour la première fois de la saison, a disputé une grosse demi-heure de ce Stade de Reims-Paris SG (0-2, 4e journée de L1). Quelques déviations du gauche, quelques échanges avec Kylian Mbappé, quelques tampons reçus, un marquage individuel strict de Marshall Munetsi : voilà le résumé de cette entrée en matière française pour le sextuple Ballon d'Or.

Les 20 525 spectateurs présents n'en demandaient pas plus. Dès l'annonce de la composition des équipes, le nom du récent vainqueur de la Copa América a en effet été ovationné alors que les autres Parisiens étaient ignorés. Tout le monde épiait ses moindres faits et gestes. Il n'est d'ailleurs pas sorti à l'échauffement d'avant-match, comme tous les remplaçants, ce qui est assez inhabituel. À la pause, il n'était pas non plus de la mise en jambes menée par Sebastiano Pochettino.

Un câlin avec Henry et une banderole... rémoise

Intercepté à la pause par un supporter venu demander et obtenir un autographe à la volée, le gaucher a surtout fait lever les foules lorsqu'il est parti, accompagné d'Ander Herrera et Presnel Kimpembe, s'échauffer. Enfin. Une clameur s'est alors emparée des tribunes. Presque gêné, l'intéressé a répondu par des saluts amicaux. Dix minutes pour se mettre en route avant de rejoindre le banc parisien pour enfiler son maillot floqué du n° 30. Une course qui a d'ailleurs failli éclipser le deuxième but de Kylian Mbappé, tant l'attention de la foule se portait sur le Sud-Américain.

Après un câlin à Neymar, qui lui a cédé sa place, le natif de Rosario a donc foulé pour la première fois une pelouse du championnat de France sous les vivas du public et les encouragements nourris des fans parisiens ayant fait le déplacement. Un évènement qui fera évidemment date. Les locaux ont d'ailleurs voulu marquer le coup en déployant une banderole en fin de match à destination du sextuple Ballon d'Or, que ce dernier a signée après une accolade avec Thierry Henry, son ancien partenaire au Barça, aujourd'hui consultant pour Amazon Prime Video, avant de rejoindre les vestiaires sous les applaudissements.

Pochettino séduit, Reims aussi

En conférence de presse, Mauricio Pochettino a apprécié cette réussite. «Je l'ai trouvé bien. Dès ses premières touches, il a donné de la sécurité et de la sérénité à l'équipe. Des débuts, ce n'est jamais facile, même si c'est Lionel Messi. Je suis content de ses débuts avec la victoire, je l'ai vu bien et content, bien intégré dans l'équipe, heureux de pouvoir aider à gagner», a lâché le coach argentin, ravi de l'impact de son compatriote sur l'ensemble du groupe. «La motivation est là chez les compétiteurs, il a une carrière, une énergie, une personnalité qui irradient et diffusent cet optimisme au sein du groupe. L'ambiance dans l'équipe est très bonne depuis que nous sommes ensemble», a-t-il ajouté.

Chez ses adversaires aussi, l'effet est indéniable. Au coup de sifflet final, le gardien Predrag Rajkovic lui a même demandé de prendre la pose avec son bébé dans les bras, c'est dire ! «Oui, c'est impressionnant, on le regarde depuis tout petit à la télé, on l'a vu jouer en Ligue des Champions, c'est impressionnant, mais ça ne déconcentre pas, c'est un plaisir de l'avoir dans son championnat et de le défier», a envoyé le défenseur central Andreaw Gravillon face aux journalistes. La Messimania ne fait sans doute que commencer.

Plus d'infos

Commentaires