Valère Germain écrase tout sur son passage en Australie !

Par Josué Cassé
3 min.
Valère Germain sous les couleurs du Macarthur FC @Maxppp

Parti du Montpellier HSC en juillet 2023, Valère Germain s’est offert un nouveau challenge en Australie. Sous les couleurs du Macarthur FC, où il est sous contrat jusqu’en 2025, l’attaquant français de 33 ans se régale…

Monaco, Nice, Marseille, Montpellier… Après des années passées dans le sud-est de la France, Valère Germain (33 ans) a mis les voiles en juillet 2023. Direction l’Australie et le Macarthur FC. En fin de contrat chez les Héraultais, l’attaquant tricolore s’est ainsi offert un nouveau challenge dans un championnat, certes, moins compétitif mais pour la première fois en dehors de l’Hexagone. Rejoignant une formation en grande difficulté, lanterne rouge de l’exercice 2022-2023, le droitier d’1m81 avait alors la lourde tâche de redonner vie à un collectif au bord du gouffre. Plus de six mois après avoir posé ses valises entre les océans Pacifique et Indien, le constat est implacable : le défi est relevé avec brio. Titulaire indiscutable dans le 4-2-3-1 de Mile Sterjovski, l’ancien buteur olympien enchaîne les prestations de très haute volée.

La suite après cette publicité

Muet pour sa première apparition avec les Bulls lors d’une défaite (1-2) contre Campbelltown City SC à l’occasion de l’Australia Cup, le numéro 98 de la formation australienne ouvrait finalement son compteur but face à Shan United lors de la première journée du groupe F de l’AFC Cup. Dans cette compétition ouverte aux clubs des pays jugés «en développement» par la Confédération asiatique de football, Germain continue d’ailleurs de briller. Avant de retrouver de Sabah FC, club malaisien, le joueur formé à l’ASM totalise ainsi 4 buts et 4 passes décisives en 5 rencontres. Un rendement aussi impressionnant que celui affiché en A-League Men, première division australienne. Avec un nouveau triplé inscrit contre Sydney, ce dimanche après-midi, Valère Germain, également passeur décisif, a ainsi été l’un des grands artisans de la victoire spectaculaire (4-3) obtenue par les siens.

À lire Manchester City - Real Madrid : la réaction désarmante de Pep Guardiola

Le rêve australien de Germain !

Une prestation taille patron permettant, par ailleurs, au natif de Marseille, de grimper à la deuxième place du classement des meilleurs buteurs en championnat (10 réalisations, soit 3 de moins que Bruno Fornaroli, attaquant de Melbourne Victory). Indispensable dans le collectif du club basé à Sydney, Germain n’a d’ailleurs manqué qu’un seul match depuis son arrivée, face aux Cambodgiens de Phnom Penh Crown en coupe AFC (Ligue des champions asiatique). Porté par son homme providentiel, Macarthur vit alors une saison bien plus heureuse avec une quatrième place, à deux points seulement du podium et à quatre unités de Wellington, l’actuel leader. Une véritable renaissance pour le champion de France 2017, qui avait connu plusieurs saisons difficiles du côté de l’OM (2017-2021) et de Montpellier (2021-2023).

La suite après cette publicité

«L’OM est un club très médiatisé, donc quand tu es sous les feux des projecteurs, c’est plus intense qu’ailleurs. Et puis c’est l’époque des réseaux : dès que quelque chose sort, cela prend des proportions incroyables. C’était peut-être une petite mode aussi de m’attaquer, une critique facile. Mais je ne me sens pas mal du tout en tout cas quand je repense à ça, c’est le foot d’aujourd’hui. Je suis content de ce que j’ai fait là-bas. J’aurais pu faire mieux, mais je n’ai pas du tout un souvenir catastrophique de Marseille», déclarait, malgré tout, l’intéressé sur son passage dans la cité phocéenne. Aujourd’hui loin de la Canebière, l’ex-buteur phocéen vit, quoi qu’il en soit, le rêve australien. Dans un pays plutôt adepte du rugby ou encore du Footy, une variante locale du football mêlant football américain et rugby, Valère Germain est ainsi bien parti pour vivre l’une des saisons les plus prolifiques de sa carrière.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité