AC Monza : Silvio Berlusconi et Adriano Galliani proche de réussir leur course

Par Valentin Feuillette
3 min.
Silvio Berlusconi et Adriano Galliani à un match de l'AC Monza. @Maxppp

La confrontation entre l’AC Monza et l’AC Milan prend une saveur bien particulière pour les dirigeants du promu Silvio Berlusconi et Adriano Galliani. Eux qui ont fait le bonheur des Rossoneri pendant 30 longues années, sont en train d’offrir une campagne exemplaire à la ville de Monza, avant tout réputée pour ses courses de F1 sur son mythique circuit.

En voilà une affiche symbolique en Italie. Si dans la forme, cette rencontre résonne comme un simple derby régional entre deux villes de Lombardie. Le fond cache en réalité une puissante symbolique. L’AC Monza va ouvrir les portes de son stade Brianteo à l’AC Milan, dans le cadre de la 23ème journée de Serie A ce samedi. Le 28 septembre 2018, la holding Fininvest, dirigée par l’ancien président milanais Silvio Berlusconi, a annoncé son acquisition du club lombard, alors pensionnaire criblé des dettes de Serie C qui avait été déclaré en banqueroute. Adriano Galliani, né à Monza et ancien président de l’AC Milan, est également devenu membre du conseil d’administration. Le duo Berlusconi-Galliani est l’un des duos de dirigeants les plus titrés de l’histoire du football, ayant remporté 29 trophées avec les Rossoneri entre 1986 et 2016. Et à 86 ans et 78 ans, la réussite semble encore rythmer leur quotidien à Monza.

La suite après cette publicité

«Cette victoire vaut la moitié du salut, elle nous donne une grande impulsion et de grandes incitations à relever la barre. L’équipe a atteint sa maturité, ce match va beaucoup nous faire grandir. En ce moment, l’équipe peut penser à relever la barre. On fait du super boulot, on profite de ce moment, les gars méritent cette satisfaction mais maintenant il faut se regarder et comprendre que le travail a été extraordinaire. Nous ne savons pas où nous pouvons aller, nous devons réfléchir match après match et continuer à travailler comme ça», a déclaré l’entraîneur italien de l’équipe, Raffaele Palladino après sa solide victoire contre le Bologne de Thiago Motta (1-0) la weekend dernier.

À lire Serie A : Noah Okafor permet au Milan d’accrocher le nul à Sassuolo

La venue de Raffaele Palladino a tout changé

Et pourtant tout n’avait pas commencé sous les meilleurs auspices. En effet, Giovanni Stroppa a été démis de ses fonctions le 13 septembre 2022, après seulement six journées disputées en championnat. A ce moment, les Brianzoli pointaient à la 19ème position du classement avec seulement un point pris. Loin des objectifs affichés suite à un riche mercato estival, marqué par les arrivées de Andrea Carboni, Michele Di Gregorio, Gianluca Caprari, Filippo Ranocchia, Armando Izzo, Pablo Marí, Stefano Sensi, Nicolò Rovella, Marlon ou encore Matteo Pessina. La direction n’a donc pas eu peur de prendre de lourdes décisions : un changement de coach rapide mais qui a porté ses fruits en optant pour l’un des nombreux élèves de Gian Piero Gasperini. Révolution tactique, changement de gestion et récompense immédiate. L’arrivée de Raffaele Palladino (38 ans) a convaincu tout le monde, à commencer par Adriano Galliani qui l’a encore félicité dimanche dernier.

La suite après cette publicité

L’ancien attaquant de la Juventus, de Parme et du Genoa a rangé le 3-5-2 de Stroppa pour installer un dispositif en 3-4-2-1 beaucoup plus équilibré et cohérent. Son équipe de Monza, résolument tourné vers l’intensité offensive, est l’une des équipes plus agréables à voir jouer. Depuis tout roule pour l’écurie italienne qui a remis de l’huile dans le moteur et pour preuve, Monza n’a plus perdu en championnat depuis le 10 novembre contre la Lazio Rome (1-0 avec un but de Luka Romero à la 70e). Aujourd’hui, les Lombards sont confortablement installés à la 10ème place de Serie A avec douze unités d’avance sur la relégation. Ils sont toujours invaincus en 2023 et ont remporté leurs trois derniers matches à l’extérieur - dont celui à la Juventus (0-2), ils se sont même rapprochés de la zone européenne. Le match contre l’AC Milan pourrait être la cerise d’une très belle série en cours.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité