Euro 2020 : le onze type de la deuxième journée

Après une deuxième journée marquée par la lourde victoire de l'Allemagne contre le Portugal notamment (4-2), ou le joli succès italien face à la Suisse, voici notre équipe type.

Aaron Ramsey et Gareth Bale célèbrent leur but inscrit contre la Turquie
Aaron Ramsey et Gareth Bale célèbrent leur but inscrit contre la Turquie ©Maxppp
La suite après cette publicité

Même s'il y a forcément quelques purges par ci par là, cet Euro 2020 a plutôt bien démarré, avec de nombreuses rencontres passionnantes et intéressantes, et des joueurs en forme. Le tout, avec du public, ce qui donne du baume au cœur aux fans de foot. Lors de cette deuxième journée de la phase de poules, on a encore assisté à de sacrées performances individuelles, à commencer par un joueur qu'on aurait probablement préféré ne pas inclure dans ce onze. C'est Peter Gulacsi, le portier hongrois qui a sorti plusieurs parades décisives pour dégoûter les attaquants de l'Equipe de France. Il a été le principal artisan de ce match nul obtenu par les Magyars.

Devant lui, nous avons misé sur Grant Hanley, le taulier de la défense écossaise, auteur d'un excellent match contre les voisins anglais. Si un joueur comme Harry Kane n'a pas existé, c'est en bonne partie grâce à lui. Pour l'accompagner, nous avons décidé d'aligner le jeune Igor Diveev, décisif dans la défense russe lors de la victoire face à la Finlande. Sur les côtés, Denzel Dumfries (Pays-Bas), buteur face à l'Autriche, et Robin Gosens (Allemagne), buteur et passeur décisif face au Portugal, sont nos hommes.

Un entrejeu de luxe

Au milieu, la rédaction a dû faire des choix forts. C'est finalement Frenkie de Jong que nous avons décidé de mettre devant la défense, tant le Néerlandais a été brillant contre les Autrichiens. Nous sommes également obligés d'inclure Manuel Locatelli dans ce onze. L'Italien de Sassuolo a signé un doublé contre les Suisses, en plus d'une excellente prestation dans le jeu. Le Gallois Aaron Ramsey vient compléter un entrejeu de qualité, avec Kevin de Bruyne devant tout ce beau monde.

Même s'il n'a joué qu'une période, il a complètement changé la face de la Belgique face au Danemark, avec une passe décisive et un but à la clé. Une performance XXL pour la star des Diables Rouges en somme. Devant, place à Gareth Bale, qui revit en sélection, avec deux passes décisives contre les Turcs notamment, alors que Kai Havertz boucle ce joli onze, lui qui en a fait voir de toutes les couleurs aux Portugais. Un onze dans lequel on aurait également pu inclure des joueurs comme Ben Davies (Pays de Galles), Mikkel Damsgaard (Danemark), Alexander Isak ( Suède) ou Romelu Lukaku (Belgique).

Plus d'infos

Commentaires