Coupe du Monde 2022 : la nouvelle sortie médiatique polémique de Noël Le Graët sur le Qatar

Par Max Franco Sanchez
2 min.
Coupe du Monde 2022 : la nouvelle sortie médiatique polémique de Noël Le Graët sur le Qatar @Maxppp

Le président de la Fédération Française de Football a encore évoqué le sujet des droits de l'Homme au Qatar, et il veut éviter tout conflit avec le pays asiatique.

La suite après cette publicité

C'est un débat récurrent depuis le début du Mondial, et même depuis son attribution de façon générale. Le respect des droits de l'Homme et de certains collectifs au Qatar. Depuis le début de la compétition, la FIFA veille au grain pour éviter toute démonstration ou manifestation des joueurs, à l'image du fameux brassard arc-en-ciel One Love que voulaient porter certains capitaines, avant d'être finalement ravisés - ou menacés même - par l'institution qui régit le football mondial.

Certaines sélections, comme l'Angleterre, ont tout de même tenu à poser un genou au sol avant les rencontres. Du côté des Bleus, on a voulu éviter tout conflit et toute polémique. « Avant d'entreprendre des choses, il faut l'accord de la FIFA et de la Fédération. Après, j'ai mon opinion personnelle. Ça rejoint un peu celle du président. Quand on accueille des étrangers, on a souvent envie qu'ils se prêtent à nos règles, qu'ils respectent notre culture. J'en ferai de même au Qatar, tout simplement. Je peux être d'accord ou pas avec leurs idées, mais je dois montrer du respect par rapport à ça », avait notamment déclaré Hugo Lloris avant l'entrée en matière des Bleus dans cette Coupe du Monde 2022.

À lire EdF : Jérôme Rothen cartonne Raphaël Varane

NLG veut que la France se concentre sur le football

Interrogé à ce sujet par France Info ce week-end, le président de la FFF a, une nouvelle fois, tenu des propos qui risquent de faire jaser. « Le Qatar n'est pas un pays ennemi, c'est un pays ami. Ce n'est pas notre rôle », a expliqué le dirigeant quand il a été interrogé sur l'absence de gestes contestataires de la France.

La suite après cette publicité

« On est ici pour jouer au football, regarder ce qu'il se passe, faire un commentaire au retour mais, pour le moment, notre rôle c'est de bien se comporter sur le terrain et de donner une bonne image de la France. Une Coupe du monde c'est fait pour rapprocher les peuples. Le Qatar a été désigné il y a 10 ans, les progrès matériels sont évidents, il y a des avancées même si on est loin de ce qui se pratique en Europe », a conclu le patron du football français. Voilà qui est clair...

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité