Ces derniers jours, Jan Hurtado (19 ans) a fait parler de lui sur les réseaux sociaux. La raison ? Une vidéo de son dribble réalisé lors du match de Copa de Superliga contre Newell’s Old Boys devenue virale. « Quel dribble mon ami », s’est même enthousiasmé Ronaldinho sur les réseaux sociaux. Un dribble du talon que l’intéressé préparait depuis un certain temps. « Ça faisait déjà pas mal de temps que je le faisais. On me l’a appris au Venezuela en 2011 ou en 2012, je ne sais plus. Je voulais le faire en match depuis quelques temps. Je n’ai pas voulu humilier mon adversaire, c’était la seule solution que j’avais et je l’ai fait. Les médias l’ont baptisé la taconeta ».

Cependant, Hurtado ne s’est pas uniquement distingué par cette folie technique. L’agence de presse Télam indique que le natif d’El Cantón aurait la cote en Europe. Et pas n’importe où. Une source proche du club porteño a déclaré au média que « des émissaires de l’Atalanta sont venus avec l’intention de prendre contact avec le joueur et ses représentants. Quelques jours avant, des personnes liées à Newcastle les ont également approchés pour faire une proposition concrète. » Mais ce n’est pas tout. L’agence de presse argentine affirme également que l’Olympique de Marseille a entamé des discussions avec les agents d’Hurtado, faisant part d’un vif intérêt en vue d’un transfert. Idem en ce qui concerne les Xeneizes de Boca Juniors.

Un dribble qui a fait le tour du monde

Un intérêt qui s’explique en partie grâce au parcours Venezuela lors du dernier Sudamericano U20 qui s’est joué au Chili en février dernier. Auteur de deux buts à cette occasion, Hurtado n’a toutefois pas participé à la finale perdue par sa sélection contre l’Équateur. Il n’empêche que le joueur arrivé au Gimnasia en provenance du Deportivo Táchira (4e en D1 vénézuélienne) en milieu de l’année 2018, auteur de 2 buts et autant de passes décisives en 17 matches de championnat cette saison, plait. Une situation dont le principal intéressé est pleinement conscient. Invité à réagir à ce sujet, Hurtado a juré fidélité au Gimnasia. « Je me focalise que sur le Gimnasia. Je ne me prends pas la tête concernant un éventuel départ. Je me concentre sur mon club et on verra ce qui arrivera. » Tout heureux de la belle passe qu’il traverse, Hurtado savoure.

Il faut dire que son début de carrière ne manque pas d’anecdotes. Ainsi, avant de signer au Gimnasia, le Sud-Américain a fait brièvement escale en Belgique où il a passé un test avec Bruges. Un essai sans succès. Avant ça, lorsqu’il évoluait encore au Deportivo Táchira, la crise sévissant au Venezuela l’avait poussé à accepter un salaire d’un dollar par mois selon ses dires. Lancé dans le grand bain argentin ces derniers mois, Hurtado a ensuite profité de la Coupe d’Argentine pour commencer à faire parler de lui en terres gauchas. « Il est arrivé l’année passée. Il s’est distingué dans son pays, mais aussi avec les sélections U17 et U20. Mais cette saison (de la mi 2018 jusqu’à maintenant), il s’est davantage distingué. Tout d’abord parce qu’en Coupe d’Argentine, Gimnasia a joué contre Boca en huitième de finale. Ils ont gagné 1-0 grâce à un but d’Hurtado. En quart de finale, Gimnasia a fait match nul contre une équipe de division inférieure (Central Córdoba, ndlr). C’est Hurtado qui a encore marqué et son équipe s’est qualifiée pour la finale (défaite contre Rosario) », nous a confié le journaliste de La Nacion, Máximo Randrup, avant de nous en dire davantage sur le profil du joueur.

Un attaquant polyvalent

« C’est un joueur très puissant et technique. Il mesure 1,80 m. C’est un élément au physique très étoffé. Une fois qu’il est lancé, c’est difficile de l’arrêter. Il aime marquer en contre. Il est insouciant. C’est un joueur intéressant qui a un bel avenir. Il fait la paire avec Santiago Silva. C’est un attaquant qui peut évoluer avec un joueur de surface, mais aussi avec des ailiers quand il est dans l’axe ». Attaquant de pointe, un poste qu’Hurtado apprécie vraiment. « Je me sens bien en numéro neuf. J’aime vraiment ça, je me sens bien quand des ailiers me soutiennent aussi. J’adore attaquer le premier poteau. Maintenant, je me défais du marquage et je peux me présenter face au but », déclarait-il à la presse argentine. Lié au Gimnasia jusqu’en 2021, Jan Carlos Hurtado sera-t-il l’une des recrues estivales de l’Olympique de Marseille ?

Bien parti pour être privé de toutes compétitions européennes la saison prochaine, le club phocéen pourrait se rabattre sur des recrues moins onéreuses comme Hurtado. Reste que si la direction olympienne décide réellement de passer à l’action, il lui faudra savoir contenter tout le monde. En effet, il convient d’indiquer que Gimnasia ne détient que 45% des droits du joueur. Hurtado et le Deportivo Táchira possèdent respectivement 45% et 10% des droits restants. L’OM est prévenu ! Interrogé hier par la radio argentine La Redonda, l’un de ses agents, Rodolfo Baqué, a fait le point. « Jan tout aussi proche de partir que de rester. il n’y a pas eu d’offres concrètes excepté une approche d’un club espagnol qui n’a pas été prise en compte. Si quelque chose arrive, on l’étudiera. Aujourd’hui, on pense surtout à ce qu’il peut encore donner au Gimnasia. Nous ne pensons pas à un montant de transfert, mais à des projets sportifs qui sont plus importants que l’argent ».

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10