Le mercato d’hiver des divisions inférieures a également donné lieu à de sacrés mouvements. Ainsi, Abdelaziz Barrada (30 ans) s’est engagé avec les Lusitanos Saint-Maur, pensionnaires de National 2 (quatrième division). Un sacré coup médiatique pour l’écurie val-de-marnaise. Un choix étonnant de la part de l’international marocain (28 sélections, 4 réalisations), passé par l’Olympique de Marseille, Getafe ou Antalyaspor. Interrogé par Le Parisien, le milieu offensif s’est expliqué.

« C’est un choix purement personnel et familial. Ma priorité était de revenir auprès de mes parents pour profiter d’eux », a-t-il avancé. Le natif de Provins était aussi très demandé en Seine-et-Marne « Sénart-Moissy où j’avais débuté à 17 ans en CFA par un triplé, Meaux, Le Mée, Torcy m’ont contacté quand ils ont su que je revenais chez moi », a-t-il confié. Mais il a privilégié l’option saint-maurienne, proposée par son « ami d’enfance Salah Mahdjoub (entraîneur adjoint) ».

« La famille plutôt que l’argent »

Heureux d’avoir trouvé « un club chaleureux, familial », le Lion de l’Atlas a même dit non à des offres jusqu’à 50 fois supérieures à ce qu’il perçoit du côté du Stade Adolphe-Chéron. « Mais j’ai privilégié ma famille à l’argent. J’ai eu la chance de gagner assez d’argent dans ma carrière pour bien vivre le restant de mes jours. Donc, cet aspect n’est plus essentiel pour moi. Mais ça m’a permis d’avoir le luxe à 30 ans, de choisir où et avec qui je veux jouer », a-t-il lâché.

Quelques mois après la fin de son aventure à Al-Shahaniya, au Qatar (5 apparitions en Qatar Stars League), Abdelaziz Barrada aura besoin d’un peu de temps pour se remettre à niveau physiquement et faire ses premiers pas sous le maillot de l’actuel 8e au classement. « Deux ou trois semaines » selon ses propres dires. Peut-être sera-t-il opérationnel le 7 mars, pour le déplacement sur la pelouse de Sedan (21e journée), leader du groupe A à la défense de fer (1 but encaissé en 19 matches) ?