En attendant un Algérie-France à l’horizon 2020, la sélection dirigée par Djamel Belmadi était présente en France ce mardi soir, plus précisément à Lille, pour affronter la Colombie en amical. Le stade occupé habituellement par le LOSC était acquis à la cause des Fennecs et l’ambiance avait de quoi réchauffer les cœurs. Mais ce sont bien les Colombiens qui entamaient mieux la rencontre, avec une meilleure maîtrise technique, alors que les Algériens semblaient un peu fébriles. Alfredo Morelos était proche d’en profiter en surgissant devant Mandi pour tenter de surprendre M’Bolhi mais le ballon passait au-dessus (4e). Malmenés par le pressing des Cafeteros, les hommes de Belmadi peinaient à sortir le ballon proprement.

Et sur l’une des premières sorties de balle intéressantes, Bounedjah récupérait le cuir aux 25 mètres et décochait une frappe splendide du droit qui finissait dans la lucarne d’Ospina (1-0, 15e). Le 14e but de Bounedjah en sélection. Voilà qui donnait confiance aux Fennecs, d’un coup libérés. Ils pouvaient alors investir le camp colombien. Sur un corner joué à deux, Belaïli était trouvé en retrait mais se loupait complètement. Le ballon revenait sur Mahrez, en dehors de la surface. Le capitaine déclenchait une frappe, légèrement détournée par Sanchez, qui trompait de nouveau Ospina (2-0, 20e) ! Sur ses deux premières frappes, l’Algérie avait inscrit deux buts. Une réussite maximale, qui s’échappait le temps d’une frappe de Bounedjah sur la barre (28e) ! L’attaquant d’Al-Sadd faisait en tout cas passer un sale moment à Davinson Sanchez.

Mahrez s’offre le doublé

La Colombie allait réagir après la demi-heure de jeu avec une double occasion. Luis Muriel surgissait ainsi au cœur de la défense algérienne pour placer un bon coup de tête, détourné par M’Bolhi. Dans la foulée, c’est Morelos qui envoyait une lourde frappe mais M’Bolhi veillait encore (35e). Plus équilibré, le match était cependant entaché de beaucoup d’erreurs techniques, notamment du côté algérien. Au retour des vestiaires, le sélectionneur de la Colombie, Carlos Queiroz, sortait Muriel, Cuadrado et Moreno pour faire entrer Martinez, Diaz et Sinisterra. Les Cafeteros gagnaient en solidité et se portaient à l’attaque en multipliant les centres, mais la défense algérienne tenait bien le coup et repoussait chaque ballon.

Uribe s’essayait à la frappe et était contré (59e), les situations se multipliaient pour les Colombiens, qui péchaient toutefois dans le dernier geste. Et à force de laisser passer les temps forts, ils étaient punis. Sur son côté droit, Mahrez réalisait un petit numéro, repiquait dans l’axe et enroulait du pied gauche. Imparable pour Ospina, qui s’inclinait (3-0, 65e). En un peu plus d’une heure, les Colombiens venaient d’encaisser 3 buts, soit seulement 1 de moins que le total des 10 derniers matches (4 buts encaissés) ! Il y avait bien une légère réaction des Cafeteros, avec une frappe de Lerma, trop enlevée, mais c’était bien trop peu pour espérer réduire le score. Avec ce succès de prestige, la sélection algérienne a ravi ses supporters venus en nombre à Lille. Une soirée parfaite.