Les éliminatoires de l’Euro 2020 se poursuivaient ce soir avec des rencontres un peu partout sur le vieux continent. Dans le Groupe C, deux nations historiques jouaient en partie leur avenir. Battue par les Pays-Bas il y a trois jours, l’Allemagne effectuait un déplacement périlleux chez le leader surprise de la poule, l’Irlande du Nord. Le match s’annonçait indécis et il l’a été. Les deux formations ont eu leur temps fort en première période avec des situations de part et d’autre (7e, 13e, 45e pour les Irlandais, 22e, 27e, 44e pour les Allemands). Malgré les présences de Werner, Reus, Gnabry, Kroos ou encore Kimmich, la Mannschaft avait bien conscience de s’en être bien sortie.

Dès le début de la seconde période, les joueurs de Joachim Löw prenaient les devants. Esseulé au second poteau, Marcel Halstenberg envoyait une magnifique demi-volée dans la lucarne (47e). L’Allemagne tenait sa proie et ne voulait plus la lâcher. Dans la foulée, Gnabry ne cadrait pas (52e) et Werner butait sur Peacock-Farrell (54e). Ballottés dans tous les sens, les Nord-Irlandais essayaient de s’accrocher, Dallas frappant d’ailleurs de peu à côté (66e). Les débats s’équilibraient sur la fin de rencontre mais l’Allemagne parvenait à marquer un dernier but par Gnabry (90e+2) et prend la tête du groupe avec cette victoire 2-0.

Les Pays-Bas ne tremblent pas

De leurs côtés, les Pays-Bas n’avaient pas du tout le droit à l’erreur non plus. Avec un match joué en moins que leurs deux adversaires directs cités plus haut, voilà les Oranjes à trois points du champion du monde 2014 et surtout à six sur les Nord-Irlandais au coup d’envoi. Il fallait l’emporter en Estonie, ce que les troupes de Ronald Koeman ont réussi à faire avec un large succès 4-0. Les Néerlandais se sont facilités la tâche en ouvrant rapidement le score par Babel (17e). Le joueur de Galatasaray y est même allé de son doublé sur une passe de Depay (47e), le Lyonnais marquant à son tour (76e). Wijnaldum a scellé le score (87e), permettant aux siens de se remettre idéalement dans la course à la qualification.

Dans les autres matches de la soirée, on notera le carton de la Belgique en Écosse dans le Groupe I. Les Diables Rouges n’ont pas fait de détails en s’imposant 4-0 grâce à Lukaku (9e), Vermaelen (24e), Alderweireld (32e) et De Bruyne (82e). Les Belges conservent trois points d’avance sur la Russie, qui a difficilement battu le Kazakhstan à domicile 1-0. Les deux premiers du groupe s’affrontent d’ailleurs le 16 novembre prochain à Moscou. Enfin, dans la poule E, la Slovaquie est allée gagner en Hongrie 2-1 tandis que dans le groupe G, la Pologne et l’Autriche se sont quittés sur un nul 0-0.

Les résultats de la soirée :

Groupe C :

Irlande du Nord 0 - 2 Allemagne : Halstenberg (47e), Gnabry (90e +2).

Estonie 0 - 4 Pays-Bas : Babel (17e, 47e), Depay (76e), Wijnaldum (87e).

Groupe E :

Hongrie 1 - 2 Slovaquie : Szoboszlai (50e) ; Mak (46e), Bozenik (56e).

Groupe G :

Pologne 0 - 0 Autriche.

Lettonie 0 - 2 Macédoine du Nord : Pandev (14e), Bardhi (17e).

Slovénie 3 - 2 Israël : Verbic (43e, 90e), Bezjak (66e) ; Natkho (50e), Zahavi (62e).

Groupe I :

Écosse 0 - 4 Belgique : Lukaku (9e), Vermaelen (24e), Alderweireld (32e), De Bruyne (82e).

Russie 1 - 0 Kazakhstan : Fernandes (89e).

Saint-Marin 0 - 4 Chypre : Kousoulos (2e, 73e), Papoulis (38e), Artymatas (75e)

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10