Avec 3 buts en 3 titularisations à Geoffroy Guichard depuis son arrivée cet été, Banel Nicolita s’est rapidement imposé comme le nouveau chouchou du public de l’AS Saint-Étienne. La réussite du milieu de terrain a ainsi donné quelques idées au staff stéphanois. Celui-ci a décidé de creuser en profondeur la filière roumaine. Et a priori, ils ont repéré un nouveau joueur très intéressant du côté du Steaua Bucarest.

Son nom : Iasmin Latovlevici (25 ans). Le latéral gauche international roumain (3 capes) aurait tapé dans l’œil des Verts. Contacté par nos soins, son représentant M. Florin a confirmé l’intérêt forézien pour son protégé. « C’est vrai. J’ai un partenaire en France et nous avons un contact sérieux en France. Saint-Étienne connaît le joueur », a-t-il indiqué, glissant que son club « pourrait être ouvert » à un transfert dès cet hiver en cas de belle offre.

« Tout est question d’opportunité. Mais pour l’instant, nous n’avons reçu aucune proposition concrète », a-t-il avoué. Depuis le départ de Carlos Bocanegra, l’ASSE doit composer dans ce secteur en exposant les jeunes Faouzi Ghoulam, Loris Néry et Yoann Andreu (blessé). L’expérience du natif de Moldova Noua (deux campagnes en Europa League, une en Ligue des Champions) ne serait donc pas de refus.

Pour boucler cette affaire, il faudra toutefois la jouer fine, d’autres clubs étant sur le coup. « Deux autres formations en Italie et en Russie sont également intéressées », a conclu son agent. Le quotidien roumain Pro Sport croit savoir qu’un chèque d’un million d’euros devrait suffire pour rafler la mise dans ce dossier. Si Iasmin Latovlevic est aussi performant que Banel Nicolita, le jeu peut en valoir la chandelle. À bon entendeur...