4 ans et 3 Ligues des Champions

Du côté de l’Espagne, et plus précisément du Real Madrid, on souffle des bougies alors qu’un match se joue ce samedi face à Getafe. En effet, la presse madrilène rappelle aujourd’hui que l’ère Zizou à la Casa Blanca a désormais 4 ans, elle qui avait débuté un certain 4 janvier 2016. « Trois Ligues des Champions, neuf titres, un adieu, des regrets et une reconstruction », se souvient Marca. Et pour ce premier match de la nouvelle année, Zidane devra faire sans son capitaine, puisque Ramos sera absent. Militao le remplacera, rapporte As, et passera un vrai test contre Getafe aujourd’hui.

Zlatan : « Je suis plus méchant qu’avant »

On part maintenant en Italie, ou Zlatan fait décidément parler de lui tous les jours. Hier après sa présentation, il a joué sa première rencontre avec l’AC Milan depuis son retour. Un match amical contre une équipe de quatrième division italienne, et Ibrahimovic s’est déjà illustré en marquant un but. « J’existe », peut-on lire en couverture du Corriere dello sport ce samedi. D’après le journal, Zlatan marque et chauffe déjà les Milanais. Il fait aussi les gros titres de La Gazzetta dello sport, qui met en avant une de ses déclarations de lors sa conférence de presse : « Moi je joue ! Et je suis plus méchant qu’avant. »

Solskjaer : « Il a pris mon numéro 20 et c’est probablement tout »

On termine ce tour des médias par l’Angleterre, avec Manchester United. Ole Gunnar Solskjaer fait lui aussi réagir alors que les Red Devils ne sont pas au mieux actuellement. Après la défaite (2-0) contre Arsenal, l’entraîneur perdant avait affiché un sourire, chose qui avait fortement déplu à Robin Van Persie. L’attaquant hollandais rétorquant que ce n’était pas « le moment de sourire ». Ce à quoi a répondu le coach norvégien, comme le rapporte The Sun. « Je ne connais pas Robin et Robin ne me connaît pas, a-t-il déclaré. Il n’a probablement pas le droit de critiquer mon style de gestion et je ne changerai pas. C’est certain. Il a pris mon numéro 20 et c’est probablement tout ce qu’il va me prendre. » Une chose est certaine, les deux hommes ne devraient pas partir en vacances ensemble.