D’année en année, les salaires des joueurs de football explosent, à tel point que la masse salariale de certains clubs commence à augmenter de façon pour le moins dangereuse. Le FC Barcelone en est un bel exemple, avec de gros salaires accordés aux joueurs de son effectif. Dans son magazine à paraître en kiosques mardi, France Football dévoile le top 10 des joueurs les mieux payés de la planète. Le premier n’est autre que Lionel Messi, la star du club catalan, dont le salaire est de 131 millions d’euros brut ! Un total qui inclut le salaire versé par son club, les primes de la saison précédente ainsi que les revenus publicitaires.

Derrière l’Argentin, on retrouve celui qui est présenté comme son principal concurrent pour ce "titre" de meilleur joueur de la planète, Cristiano Ronaldo. Le Lusitanien a ainsi des émoluments de 118 millions d’euros, soit cinq millions de plus que la saison précédente. Derrière les deux monstres, c’est Neymar qui complète le podium. Le Brésilien touche ainsi 95 millions d’euros à l’année. Un montant bien supérieur à celui que vous pouvez retrouver dans le classement des salaires des joueurs du championnat de France, qui s’explique notamment par le fait que FF a pris en compte les revenus publicitaires pour le top 10 mondial, ce qui n’a pas été le cas pour le top 10 Ligue 1.

Andrés Iniesta, le seul "non-européen" de la liste

Derrière le trio infernal, on retrouve Gareth Bale et ses 38,7 millions d’euros. Un salaire bien inférieur à celui du top 3, mais pour le moins conséquent pour les finances du Real Madrid sachant qu’on parle d’un joueur qui enchaîne les blessures et qui peine à être régulier lorsqu’il est sur le terrain. Viennent ensuite deux galactiques du dernier mercato qui sont dans une situation sportive - et financière donc - assez similaire : Antoine Griezmann, qui peine pour l’instant à justifier les 38,5 millions d’euros qu’il touche par an, puis Eden Hazard, avec ses 35 millions d’euros par saison.

À la septième place du classement, on retrouve le seul joueur de ce top 10 qui n’évolue pas en Europe, puisque l’Espagnol Andrés Iniesta touche 34 millions d’euros annuels actuellement au Vissel Kobe. Le Citizen Raheem Sterling n’est pas loin, du haut de ses 33,8 millions d’euros. Enfin, le Bavarois Robert Lewandowski (29M€ par an) et Kylian Mbappé (27,6M€ par an) ferment la marche. On constate donc, lorsqu’on se penche sur la différence entre ce classement et celui de la Ligue 1, que le Français est loin de son coéquipier Neymar en termes de revenus liés au sponsoring et à la pub.