Pour son entrée en lice dans ces qualifications à l’Euro 2020, l’équipe de France se déplaçait au stade Zimbru-Chisinau pour y affronter la Moldavie. A cette occasion, Didier Deschamps alignait un 4-2-3-1 avec les titularisations notamment de Layvin Kurzawa et Blaise Matuidi. Pressenti pour démarrer la rencontre, Kingsley Coman déclarait finalement forfait. Côté Moldave, Alexander Spiridon optait également pour un 4-2-3-1 avec Nicolaescu en pointe. Sans surprise, l’équipe de France prenait rapidement le contrôle du ballon. Il fallait attendre la 11ème minute pour entrevoir la première opportunité française. Sur la droite, Pavard centrait pour Griezmann dans la surface dont la frappe en pivot n’inquiétait pas Koselev.

Fort logiquement, les champions du monde ouvraient le score avant la demi-heure de jeu. Griezmann sollicitait Pogba qui lui remisait dans la surface. L’attaquant français d’une superbe volée ne laissait aucune chance à Koselev (0-1, 23e). Quatre minutes plus tard, les Bleus réalisaient le break. Sur un corner frappé premier poteau par Griezmann, Varane coupait la trajectoire de la tête et ajustait le portier moldave (0-2, 27e). Omniprésent en attaque, Griezmann à la baguette centrait au point de penalty pour Matuidi dont le plat du pied passait au-dessus (29e). Une minute plus tard, Grizou sollicitait Mbappé à l’entrée de la surface mais la frappe trop molle du prodige français était bien captée par Koselev (30e). L’équipe de France déroulait et Blaise Matuidi sur la gauche centrait au six mètres pour Giroud qui prolongeait le ballon au fond des filets (0-3, 36e).

Les Bleus se font surprendre en fin de match

Au retour des vestiaires, les champions du monde géraient tranquillement les événements, laissant l’initiative à leur adversaire. Il fallait attendre la 66ème minute pour voir les Bleus se procurer leur première occasion du second acte. Suite à une bonne remise de Griezmann, Pogba décochait une belle frappe bien repoussée par Koselev. Pavard qui avait bien suivi voyait son extérieur du pied passer au dessus. Trois minutes plus tard, Kylian Mbappé d’une frappe taupée obligeait Koselev à détourner en corner (69e). Le gardien moldave sortait le grand jeu deux minutes plus tard sur une belle tête de Paul Pogba suite à un coup-franc de Griezmann (71e).

En fin de match, les hommes de Didier Deschamps reculaient sur le terrain. Sur coup-franc, Nabil Fekir voyait sa tentative passer largement au-dessus (84e). L’équipe de France parachevait son succès grâce à Kylian Mbappé. Suite à un ballon récupéré par Lemar, Mbappé seul dans la surface ajustait sans trembler Koselev (0-4, 87e). Dans les ultimes secondes, la Moldavie réduisait le score. Damascan voyait sa tête repoussée par le poteau, Ambros qui avait bien suivi ajustait Lloris (1-4, 88e). Grâce à ce succès tranquille, l’équipe de France lançait idéalement sa campagne pour les qualifications à l’Euro 2020.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Griezmann (7) : très disponible et très proche d’Olivier Giroud, le numéro sept français s’est procuré la première occasion tricolore mais sa frappe en pivot n’a pas inquiété le portier moldave (11e). Le buteur français a fait parler la poudre sur une superbe reprise de volée pour l’ouverture du score (0-1, 23e). Passeur décisif sur le but de Raphaël Varane (0-2, 27e). Dans tous les bons coups, le joueur de l’Atlético aurait pu distiller une deuxième passe pour Matuidi qui a manqué le cadre (30e). Toujours en mouvement, il fut le leader de l’attaque française ce soir. Remplacé à la 73e par Thomas Lemar dont la récupération profite à Mbappé sur le quatrième but des Bleus (87e).

Moldavie :

- Koselev (3,5) : le portier de la sélection moldave n’a pu que retarder l’échéance. Il a capté sans souci une première frappe de Griezmann (12e). Mais le joueur de l’Atlético de Madrid l’a surpris à bout portant (24e), tout comme Varane (26e) et Giroud (36e). En seconde période, il a sorti de bons arrêts face à Mbappé et Pogba, mais le natif de Bondy l’a trompé en fin de match (86e).

- Jardan (2) : le latéral droit du Sheriff Tiraspol a pris l’eau ce soir. Il n’a pas pu gêner Griezmann sur son but, et n’a pas réussi à sauver les siens sur sa ligne face à Varane. Trop souvent dépassé dans son couloir, il a pris l’eau comme ses partenaires, et n’a pas réussi à contenir Kurzawa, auteur de quelques centres dangereux.

- Posmac (3) : le défenseur de 28 ans a été en difficulté ce soir. Il a bien coupé une ouverture de Pogba vers Griezmann (13e), mais n’a rien pu faire lorsque ces deux là ont récidivé sur l’ouverture du score. En général, il a été très gêné par les attaquants français, et n’est pas parvenu à tenir la baraque.

- Carp (3) : le défenseur d’Oufa a lui aussi été dans le dur face aux attaques françaises. Il a été en grande difficulté dans le jeu aérien face à Giroud, et face à la vitesse de ses adversaires, il a souvent été en retard. Il a intercepté quelques ballons dans sa surface, mais trop peu pour réellement sauver les siens.

- Reabciuk (2,5) : le jeune latéral du FC Porto a eu un sacré client face à lui ce soir. Il est bien intervenu face à Mbappé (8e) ou Pavard (40e). Cependant, il a pris les vagues françaises dans son couloir et n’as pas pu empêcher ces derniers de se balader entre les lignes. Il s’est offert sa seule montée offensive en seconde période, mais son centre n’a trouvé personne (60e).

- Cociuc (1,5) : le joueur de 25 ans a rendu une copie très pâle. Il a perdu quelques ballons dans l’entrejeu qui se sont avérés être exploitables pour les Bleus. Sur l’un des seuls coups de pied arrêtés moldaves, il a manqué son geste, balançant le ballon en six mètres. Remplacé par Rozgoniuc (47e), qui n’a pas vraiment existé dans le coeur du jeu malgré quelques sursauts d’orgueil moldaves.

- Ionita (3) : le capitaine de la sélection moldave n’a pas réussi à porter ses troupes ce soir. En grande difficulté dans l’entrejeu balle au pied, il a essayé de gêner les attaques françaises avec un gros pressing. Cependant, lorsqu’il pouvait calmer le jeu, il a perdu plusieurs ballons. En seconde période, il a montré un meilleur visage mais toujours trop faible.

- Cebotaru (2) : l’expérimenté milieu de 34 ans n’a pas apporté au jeu de son équipe. Il n’a pas eu beaucoup le ballon et a beaucoup couru après les joueurs français. Il a pris l’eau face à Pogba et Kanté notamment. Il a perdu un ballon très dangereux en ne sentant pas le retour du milieu de Chelsea dans son dos (55e).

- Antoniuc (2,5) : le natif de Chişinău a eu un rôle ingrat. Face aux montées de Kurzawa, il a essayé de mettre en difficulté le latéral parisien mais ce dernier a été assez souverain dans son couloir. Offensivement, il n’a pas existé mais il est le seul moldave à avoir tenté sa chance d’une frappe totalement dévissée (64e). Remplacé par Ambros (72e), qui a réduit le score dans les dernières minutes.

- Gînsari (2) : l’ailier de l’Hapoel Haifa n’a pas apporté offensivement comme son partenaire de l’autre aie. Il s’est contenté de défendre mais a eu du mal face à Pavard et Mbappé. Il a tenté de ressortir le ballon à plusieurs reprises, comme sur une percée entraînant le carton jaune de Varane (33e). Il a été plus en vue en seconde période mais a continué de perdre des ballons.

- Nicolaescu (2,5) : l’attaquant de 20 ans n’a jamais eu l’occasion de se montrer. En effet, totalement esseulé, il n’a que trop rarement passé la ligne médiane en possession du ballon. Il a cependant réalisé un pressing constant. Remplacé par Damascan (58e), qui a du croire profiter du réveil de son équipe, qui n’a finalement duré que quelques minutes. Il n’a pas réussi à se mettre en évidence.

France

- Lloris (5) : le capitaine de l’équipe de France n’a absolument rien eu à se mettre sous la dent ce soir hormis sur le but moldave d’Ambros (1-4, 89e). Le gardien français surpris par son poteau ne peut rien faire face au joueur moldave.

- Pavard (5) : son premier débordement du match aurait pu se transformer en passe décisive pour Antoine Griezmann (11e). Un match sobre pour le joueur de Stuttgart qui a bien fermé son couloir droit. Le latéral droit français manque totalement son extérieur du pied suite à une frappe de Pogba (66e).

- Varane (5,5) : le défenseur central très concentré, a rapidement mis à l’abri son équipe en coupant de la tête le corner tiré par Griezmann (0-2, 27e). Le défenseur central du Real Madrid n’a jamais été inquiété dans les duels.

- Umtiti (5) : pour son retour en équipe de France, Big Sam a passé un premier acte relativement tranquille. Il s’est évertué à rester concentré et à relancer proprement.

- Kurzawa (5) : titularisé suite au forfait de Lucas Digne, le défenseur du PSG a joué simple sans prendre trop de risques dans son jeu. Quelques montées qui auraient mérité meilleur sort. Le joueur parisien n’aura pas forcément marqué des points pour son retour en équipe de France.

- Pogba (6) : le milieu de Manchester United a beaucoup réclamé le ballon pour orienter le jeu. Du déchet dans ses transmissions en début de match. La Pioche est montée en puissance au fil du match. Sa remise subtile permet à Antoine Griezmann d’ouvrir le score (0-1, 23e). Véritable rampe de lancement, le numéro six tricolore a insufflé le bon tempo au jeu des Bleus. Auteur d’une belle frappe bien repoussée par le portier Moldave (66e). L’ancien joueur de la Juve a manqué de peu le quatrième but français, suite à une tête détournée miraculeusement par Koselev (71e).

- Kanté (5,5) : plutôt discret dans l’entrejeu, le milieu français s’est surtout distingué par sa volonté à rester bien positionné. Il n’a pas eu à trop s’employer pour gratter des ballons dans le premier acte. Au retour des vestiaires, son rôle de récupérateur a été mis plus en valeur.

- Mbappé (5) : l’attaquant français a essayé d’apporter de la vitesse dans le jeu tricolore. Rate une belle opportunité après un bon relais avec Griezmann (30e). Peut-être le joueur offensif le moins en vue côté français dans le premier acte. Sa frappe taupée est bien détournée en corner par Koselev (69e). Le buteur du PSG sauve sa soirée en profitant d’une interception de Lemar pour inscrire le quatrième but français (87e). Averti pour simulation (90+1).

- Griezmann (7) : voir ci-dessus.

- Matuidi (5,5) : titulaire surprise à la place de Coman blessé, le milieu de la Juventus a joué très haut dans le premier acte. Il n’a pas hésité à dédoubler dans le couloir gauche pour offrir des solutions. Bien servi par Griezmann, l’ancien Parisien manque une belle opportunité (29e). Passeur décisif sur le troisième but français marqué par Olivier Giroud (36e). Encore un match sérieux du joueur de la Juventus. Remplacé à la 73e par Thauvin qui n’a su se mettre en évidence.

- Giroud (5) : véritable point de fixation en attaque, l’attaquant de Chelsea est toujours aussi précieux par son jeu dos au but et ses remises. Bien servi par Matuidi il effleure suffisamment le ballon pour inscrire le troisième but des Bleus (0-3, 36e). L’ancien joueur d’Arsenal devient le troisième meilleur buteur de l’équipe de France avec trente-quatre réalisations. Moins en vue dans le second acte. Remplacé à la 80e par Nabil Fekir qui s’est distingué par un coup-franc largement au dessus (84e).