Depuis de nombreuses années, Nike, Adidas et Puma se livrent un combat sans merci à coup de dizaine de millions d’euros pour apposer leur marque sur les plus prestigieux maillots européens. Une seule marque était jusqu’alors parvenue à s’inviter à la table des trois mastondontes, New Balance. Sous contrat avec Liverpool depuis 2011 à une époque où les Reds étaient en nette perte de vitesse, la marque américaine, qui bénéficiait pourtant d’une option de prolongation prioritaire, a pourtant dû se contraindre à rendre les armes face à l’offensive appuyée de Nike. Malgré une affaire qui s’est terminée au tribunal et alors même que NB avait formulé la même offre que la marque au swoosh, New Balance a été retoqué et verra Liverpool porter un maillot équipé du swoosh dès la saison 2020-21.. La raison ? La faiblesse de ses réseaux de distribution.

Un véritable camouflet et un sacré coup dur pour une marque qui a donc perdu son porte étendard. Outre les Reds, NB a également perdu le Celtic Glasgow et il ne lui restera plus que le FC Porto, l’Athletic Bilbao, le Standard Liège, le Dynamo Kiev et... le LOSC la saison prochaine. Pas de quoi fanfaronner d’autant plus que la marque de Boston pourrait également perdre les vice-champions de France en titre d’ici 18 mois. En cause, le manque de réactivité du groupe Royer qui est mandaté par New Balance pour la distribution du maillot de Lille dans l’Hexagone.

Le LOSC aussi pourrait quitter New Balance

Selon nos informations, l’équipementier américain n’a pas réussi à couvrir tous les besoins du LOSC cette saison, jugée comme l’une des plus importantes du club nordiste de ses dernières saisons avec notamment une participation en Champion’s League. Si les deux partenaires tentent actuellement de trouver un accord pour une prolongation, Lille, lassé par le manque d’organisation du distributeur français et de la marque américaine, négocie de son côté avec un autre équipementier. Selon une source proche des négociations, deux marques se disputent le maillot lillois. Si les deux courtisans ne sont pas connus, nous sommes déjà en mesure de vous dire qu’il ne s’agit pas de l’ancien équipementier du LOSC, Nike.

En voyant un à un tous les clubs qu’il avait réussi à convaincre il y a quelques saisons de le rejoindre prendre la poudre d’escampette, New Balance voit son avenir dans le football sacrément s’obscurcir. Ajoutez à cela des égéries en fin de carrière ou en difficulté (Samir Nasri, Vincent Kompany, Marouane Fellaini ou Alvaro Negredo) et des têtes d’affiche en partance (Sadio Mané et Jürgen Klopp pourraient passer chez Nike), on imagine mal comment NB va pouvoir s’en sortir. Cela passera sans doute par l’acquisition d’un gros club européen via la manne financière économisée par la perte de Liverpool. Mais encore faut-il trouver un club à la hauteur des ambitions de la marque américaine. Hormis Naples (encore chez Kappa), tous les grands clubs européens ont signé des contrats longue durée avec Nike, Adidas ou Puma. Un sacré casse-tête donc pour NB qui n’avait pas prévu de se voir arracher de la sorte la poule aux œufs d’or Liverpool qui n’en finit plus de battre des records de ventes de maillots depuis son retour en grâce sur la scène anglaise et continentale.