Il a fait partie des recrues les plus exotiques de l’Olympique de Marseille. Repéré par les scouts phocéens lors du Mondial U20 en 2013, Bill Tuiloma, qui évoluait alors avec le Birkenhead United, ce jeune défenseur âgé alors de 18 ans a découvert la France en signant un contrat de stagiaire. A Marseille, le « Néo Zed » n’a disputé que 2 rencontres de Ligue 1 (en 2014/2015) puisqu’il a surtout joué avec l’équipe réserve (24 matches) après un prêt à Strasbourg lors de la saison 2015/2016 de National. Une feuille de route qui l’a poussé à un nouvel exil.

Juillet 2017, Tuiloma prend ainsi la direction des Etats-Unis et de la Major League Soccer pour signer en faveur des Portland Timbers. Un nouveau départ à 22 ans qui n’a pas été une franche réussite immédiate, le défenseur ayant passé la saison 2017 presque entièrement en équipe réserve. Ce qui ne l’a pas empêché de jouer la Coupe des Confédérations en Russie avec son pays (face à la Russie, au Portugal et au Mexique) en 2017. Ce n’est que l’an dernier que Tuiloma a enfin pu goûter aux joies de la MLS. Utilisé à 13 reprises (7 titularisations, 1 but), le natif d’Otahuhu a également participé aux playoffs en étant aligné d’entrée lors de la demi-finale aller et de la finale retour de la Conférence Ouest (Portland s’est ensuite qualifié pour la grande finale de la MLS avant de s’incliner face à Atlanta).

2018, l’année charnière ?

Un total de 995 minutes de jeu qui semblent avoir enfin lancé son aventure dans l’Oregon. « Je suis encore jeune, j’ai 23 ans et j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Je dois donc me préparer pour démontrer immédiatement ce que je vaux. 2018 a été la meilleure année de toute ma carrière et j’espère être encore plus fort cette année », a-t-il déclaré aux médias locaux. Toujours prêt à recevoir des leçons pour poursuivre sa progression, Tuiloma doit cependant gérer une concurrence accrue en défense (son coach aimerait l’utiliser dans l’axe, ndlr) : Julio Cascante, Modou Jadama, Larrys Mabiala et la dernière recrue, l’ex-Istréen Claude Dielna.

Mais pas de quoi le miner. « Il va y avoir de la concurrence. Tout le monde se bat pour avoir sa place dans le onze de départ. Avoir Claude (Dielna) avec nous, c’est très bien, c’est un joueur très expérimenté. Je eux l’observer et lui poser des questions sur la manière d’améliorer mon jeu dans des situations qui sont plus difficiles quand vous êtes défenseur central ». Tuiloma va toutefois devoir faire très rapidement la différence car son contrat avec les Timbers s’achève en décembre 2019.