Ce matin, l’actualité du Paris Saint-Germain se résumait encore une fois à la quête de ce milieu de terrain tant voulu par Thomas Tuchel. Mais pour le moment, aucune recrue n’est officiellement arrivée au camp des Loges. Une situation qui continue d’inquiéter Thomas Tuchel. Présent ce matin en conférence de presse, le coach francilien en a profité pour rappeler que le bricolage incessant devenait compliqué à gérer.

« C’est très difficile pour moi et pour l’équipe, pour tous ici. C’est super difficile. On cherche depuis l’été dernier et nous sommes le 21 (janvier). On en a besoin. Beaucoup de choses se sont passées. En ce moment, on a perdu Adrien (Rabiot), Lass Diarra et Marco Verratti donc la situation ne s’améliore pas ». Obligé de trouver de nouvelles options en attendant l’arrivée potentielle d’un renfort, Tuchel, après avoir réinstallé occasionnellement Marquinhos dans l’entrejeu, a testé cette fois-ci Daniel Alves. Repositionné au milieu dès la reprise, contre la GSI Pontivy en Coupe de France, le Brésilien a visiblement séduit son coach.

Tuchel ravi de la trouvaille Daniel Alves

En conférence de presse, Tuchel a même d’ores et déjà annoncé que l’ancien Bianconero occupera ce poste demain contre Strasbourg (16es de finale de la Coupe de France). « Demain Dani Alves va jouer au milieu de terrain. C’est clair pour moi. Il a été extraordinaire contre Amiens et Guingamp. Il est important avec sa mentalité et sa qualité. Je suis heureux de le voir jouer comme ça. Après, je dois décider si on joue avec Draxler, qui est une option plus offensive, ou avec Marquinhos (pour accompagner Alves). »

Une satisfaction pour Tuchel qui loue la capacité de son latéral de formation à pouvoir évoluer à plusieurs postes dans l’entrejeu. « Il peut faire les deux (récupérateur et relayeur). Il est agressif et peut jouer très vite. Il est très intelligent, il le démontre à chaque entraînement. Et en match, sur sa passe décisive (pour Neymar) contre Guingamp. Il comprend le jeu, sent la situation, il a le courage nécessaire. Il sait quand il faut jouer simple, ne réduit pas la vitesse du jeu. C’est très important pour nous ».