En manque de temps de jeu à Amiens, Ganso (12 matches de Ligue 1, 5 titularisations) a exprimé son mal-être à son entraîneur, Christophe Pélissier, lorsqu’il n’a pas était choisi pour être dans le onze probable lors d’une séance d’entraînement. Conséquence ? Le Brésilien n’était pas du déplacement à Guingamp, qui a vu la victoire des Picards (2-1). Interrogé par L’Équipe, le président du club de la Somme, Bernard Joannin, a évoqué le cas de son joueur, confiant qu’une rencontre aura lieu.

« On va se voir très tranquillement, c’est mon rôle de mettre du liant entre les hommes. Il faut prendre du recul. Comme dans toute famille, les relations peuvent être distendues. Ganso est mal dans sa peau. Il voulait se relever à Amiens et il n’arrive pas à enchaîner les matches. Il est très touché par cette situation. Je ne l’ai pas encore vu. Ce qu’il a fait n’est peut-être pas la bonne méthode, car l’institution doit être respectée. Mais c’est une bonne personne. Et il n’a pas encore vidé son casier. » Pour rappel, Amiens a obtenu le prêt de Ganso par le Séville FC le dernier jour du mercato et possède une option d’achat.