Samedi dernier, le Stade Malherbe de Caen accueillait Angers, à l’occasion de la 32e journée de Ligue 1 (victoire 1-0 du SCO). En amont de cette rencontre, le président de Guingamp, Bertrand Desplat, à la lutte avec Caen pour le maintien, avait appelé la LFP, afin de la prévenir qu’il pourrait y avoir eu un arrangement entre Caen et Angers, afin que les Angevins laissent les Normands remporter le match. Ces soupçons de corruption avaient été éveillés suite à des discussions surprises entre des joueurs guingampais la semaine dernière, des propos dans lesquels ils évoquaient le match entre Caen et Angers et qu’a entendu Bertrand Desplat.

Pour l’instant, aucune enquête n’a été ouverte, mais la Ligue a tout de même soumis le dossier à sa commission de discipline, qui se réunit ce mercredi. De son côté, le SM Caen a publié un communiqué officiel, dans lequel il déplore « ces jeux de coulisse, dont il se passerait volontiers, pour se focaliser sur les moyens à mettre en œuvre et continuer de se battre pour son maintien en Ligue 1 Conforama dans cette fin de saison. »