C’est une véritable petite bombe qui a été balancée par l’Agence mondiale antidopage (AMA) ce matin. Pour de nombreuses infractions vis-à-vis de la lutte antidopage, la Russie a été sanctionnée d’une participation à tout événement sportif international pendant quatre ans. Compétition continentale, l’Euro 2020 pour laquelle la Sbornaya s’est qualifiée n’était pas concernée contrairement aux Jeux olympiques 2020 et la Coupe du monde 2022.

Pour autant, les coéquipiers d’Aleksandr Golovin et Denis Cheryshev ne sont pas tout à fait privés du Mondial de football qui se déroulera au Qatar. Jonathan Taylor, président du comité de révision de la conformité de l’AMA a d’ailleurs expliqué à Lausanne lors d’une conférence de presse que la Russie pourra se présenter sous son appellation lors de la phase éliminatoire, mais pas en cas de qualification : « la décision s’applique à la phase finale de la Coupe du monde, parce qu’elle décide du titre de champion du monde. » La sélection russe peut donc participer à la Coupe du monde 2022 en l’état actuel des choses, mais pas sous son nom, ni avec ses maillots et encore moins avec son hymne.