Issoufou Dayo. Si ce nom ne vous dit rien, ce solide défenseur international burkinabé jouit d’une belle réputation en Afrique. Dayo, qui avait fait des essais à Bordeaux il y a de cela quatre saisons et qui a été supervisé il y a quelques mois par l’AS Saint-Étienne, a beaucoup bourlingué. Du RC Bobo Dioulasso au Burkina Faso, en passant par le Vita Club au Congo, et par la Renaissance Berkane au Maroc, le défenseur a vu du pays. Mais il a aussi été performant à la CAN qu’il a disputée en 2017 avec les Étalons et au cours de laquelle il a marqué un but contre le Cameroun. Dayo a donc déjà tout connu en Afrique.

S’il n’a pas émis de volonté farouche de rejoindre l’Europe, la convoitise qu’il suscite en France pourrait le faire réfléchir puisque son profil (défenseur athlétique qui sait jouer des deux pieds et en fin de contrat dans un an) a tapé dans l’oeil de Lens, du Havre, de Guingamp et de Troyes qui l’ont supervisé à plusieurs reprises récemment. Selon nos informations, le club marocain demanderait 500 000 € pour libérer son roc défensif. À suivre.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10