Moussa Sissoko a vécu une drôle de fin de soirée du côté de l’Etihad Stadium. Sorti sur blessure à la 41e minute du quart de finale de Ligue des Champions contre Manchester City (3-4), le milieu de terrains des Spurs a regagné le vestiaire la mort dans l’âme après avoir vu Raheem Sterling inscrire un but synonyme d’élimination pour les Spurs (90+3e).

Si cette réalisation a été annulée quelques secondes plus tard après visionnage vidéo, le joueur de 29 ans, seul dans le vestiaire, était persuadé jusqu’au bout que Tottenham venait de dire adieu à la LdC : « Je n’ai même pas vu que le but avait été annulé donc dans ma tête, nous étions éliminés. Un des membres du staff rentre au vestiaire et me dit que c’est incroyable et qu’on l’a fait. Je lui dis "mais comment ça on l’a fait ?". Il me répond que le but est annulé. J’ai oublié la blessure, je suis parti en courant et c’est un choc émotionnel » a expliqué l’international français, qui est finalement retourné sur le terrain pour communier avec ses coéquipiers et son parcage.