Comme Amiens, l’OL ou encore l’OM durant la semaine dernière, les salariés de l’AS Monaco passent eux aussi en chômage partiel d’après les informations de L’Equipe. Les entraînements avaient déjà été stoppés en début de semaine dernière.

Malgré une fiscalité différente et surtout plus avantageuse sur le Rocher, les joueurs et les autres salariés du club vont toucher 84% de leurs émoluments habituels nets, le temps de la pause en Ligue 1.