« Martial n’est pas assez bon pour Manchester United ». Littéralement allumé par Roy Keane, ancien capitaine des Red Devils, après la défaite de Manchester United face à Liverpool (2-0, 19 janvier), Anthony Martial (24 ans) ne réalise pourtant pas une mauvaise saison (8 buts, 3 passes décisives en Premier League) à Old Trafford, compte tenu des performances collectives de son équipe cette année. Mais l’international français (18 sélections, 1 but) traverse une période délicate en ce moment, lui qui n’a inscrit qu’un seul but sur les six derniers matches. Et une nouvelle fois titularisé à la pointe de l’attaque mancunienne, samedi, face à Wolverhampton (0-0) alors que Marcus Rashford souffre actuellement d’une fracture de fatigue au dos, le numéro 9 de MU est de nouveau resté muet sur sa pelouse.

Forcément interrogé à ce propos en conférence de presse, dimanche, Ole Gunnar Solskjaer a apporté son soutien à Anthony Martial, dans des propos relayés par L’Equipe : « il nous donne tout. On lui a demandé de jouer, il a commencé les huit derniers matches, et il court probablement 20 % de plus que quand je suis arrivé ici. On va le soutenir davantage, lui donner le repos qu’il mérite. Je sais qu’il est fatigué, mais il n’a jamais esquivé une séance d’entraînement. Il s’entraîne, il est disponible pour chaque match, donc je suis ravi du garçon ». Pour soulager le rôle de l’ancien Monégasque, recruté à prix d’or (50M€ + 30M€ de bonus) en 2015, Manchester United a enregistré le prêt d’Odion Ighalo (30 ans) jusqu’à la fin de la saison, en provenance du Shanghai Shenhua. Le Français profitera donc de la trêve de février en Angleterre, alors que les Red Devils n’affronteront Chelsea que le 17 février, à Stamford Bridge.