Les images ont fait le tour du monde et elles créent le malaise à peu près partout. En demandant à Ada Hegerberg si elle savait twerker, le DJ français Martin Solveig a fait passer au second plan le Ballon d’Or reçu par la joueuse de l’Olympique Lyonnais, le premier de l’histoire. Si le musicien s’est excusé de sa maladresse après coup, on attendait la réaction, à froid, de la principale concernée. Or, elle donnait justement une conférence de presse avec le président du club rhodanien, Jean-Michel Aulas, qui a lui défendu... Martin Solveig.