Arrivé cet été, Darío Benedetto (29 ans) semble avoir mis un terme au problème du « grantatakan » qui dure à l’Olympique de Marseille depuis quelques années. Avec six réalisations, l’Argentin n’est pas le plus décisif des numéro 9, mais son apport dans le jeu et dans la vie de groupe s’est déjà fait sentir. Interrogé dans les colonnes de la Provence, Bouna Sarr s’est attardé sur le surnom de l’ancien joueur des Boca Juniors. Surnommé « Pipa » en Argentine, cette dénomination a légèrement été détournée dans les couloirs du centre Robert Louis-Dreyfus.

« C’est pour rigoler, bien sûr, et c’est surtout affectueux, mais Dario, on l’appelle "Pipe". Un terme employé généralement pour dire que quelqu’un est nul. Ce n’est pas son cas, mais on a transformé son surnom officiel, Pipa. "Oh, Pipe !" Il s’est bien adapté, même s’il doit faire encore des progrès en français » a-t-il avoué.