« Nous ne devions pas faire partie de cette corruption, de ce manque de respect pour la Coupe entière. Nous étions là pour plus. La corruption, les arbitres et tout ce qui ne permet pas aux gens de participer au football, le spectacle, ça le gâche un peu. Il ne fait aucun doute que tout est fait pour le Brésil, j’espère que le VAR et l’arbitre n’influenceront pas la finale et que le Pérou pourra concourir normalement ». Les déclarations très amères de Lionel Messi samedi soir, après la petite finale entre son pays et le Chili, ont beaucoup fait parler. Plusieurs joueurs brésiliens ont répondu sèchement au joueur du Barça, et son ami Dani Alves a aussi tenu à s’exprimer.

« Les amis n’ont pas toujours raison. Il a peut-être dit ça à chaud, mais je ne peux pas être d’accord avec lui. Il a manqué de respect à l’institution, à l’équipe brésilienne. Il a manqué de respect à plein de professionnels qui ont renoncé à beaucoup de choses pour le rêve de gagner un titre. Ce n’est pas parce que c’est mon ami que je vais être d’accord. Je crois qu’il a tort, et je ne vais pas lui donner raison », a expliqué le latéral droit, nommé MVP du tournoi, à SporTV.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10