Courtisé par tous les plus grands clubs européens l’été dernier, le défenseur Matthijs de Ligt a finalement rejoint les rangs de la Juventus. Un transfert qui n’a pas laissé que des bons souvenirs à l’agent du Batave, Mino Raiola. « L’Ajax lui a demandé de rester, alors que des accords avaient été conclus. Avec le transfert de Frenkie de Jong à Barcelone, pour lequel un montant élevé a été payé, l’Ajax a soudainement voulu beaucoup plus que ce qui avait été convenu. Ce qui me frustre le plus, c’est que cela s’est fait dans le dos de Matthijs. Mon problème c’est que je m’identifie à mes joueurs. Si je suis joueur, c’est ce que j’aurais ressenti. Je n’ai absolument rien contre Marc Overmars ou Edwin van der Sar, mais je pense qu’à ce niveau, vous devriez pouvoir faire des affaires par téléphone. Si je promets quelque chose à un joueur et que je dis : “je te le garantis”, je mourrai si cela ne se produit pas. C’est comme ça que je travaille avec beaucoup de grands clubs européens, peut-être avec l’Ajax à l’avenir également », a-t-il déclaré à Voetbal International.

Déçu de l’attitude de l’Ajax, Raiola a également taclé le FC Barcelone. Annoncé comme le favori pour accueillir de Ligt après avoir doublé le PSG dans le dossier Frenkie de Jong, le club blaugrana aurait fait preuve de suffisance. « Selon de nombreux Hollandais, Barcelone n’est pas un club étranger. C’est un club hollandais, donc Matthijs devait y aller. Mais comme ça n’est pas arrivé, alors c’est presque une sorte de sacrilège. Je ne partage pas ce sentiment. Peu importe que ce soit le Barça ou le NAC Breda qui soit devant moi. Je suis toujours le même. Ce qui compte, c’est ce que je pense être bon pour mon joueur. Le Barça pensait que ça allait être du gâteau : “Matthijs vient de l’Ajax, et comme Frenkie est chez nous, il va venir aussi”. Les arguments qu’ils ont donné à Matthijs pour le convaincre de venir n’ont pas été bons. Et puis vous pensez sincèrement que l’influent Gerard Piqué allait lui laisser sa place ? »