À chaque fois, c’est la même chanson. Acheté par le Paris Saint-Germain en 2016 contre 25 M€, l’Espagnol est un boulet que traînent les Rouge et Bleu. Prêté successivement à Las Palmas, Stoke City, puis au Betis, Jesé Rodriguez n’arrive toujours pas à convaincre la moindre formation de le recruter définitivement. Un souci pour Paris puisque le contrat de l’attaquant court jusqu’en 2021. Cet été, Leonardo avait toutefois réussi à lui trouver un nouveau point de chute, toujours en prêt, du côté du Sporting Portugal.

À Lisbonne, Jesé arrivait en affichant de belles ambitions. « Mon engagement quotidien et mon dévouement ne manqueront pas ! (...) Je ne lis rien de ce qu’il se dit. Chacun a son opinion, on peut penser du bien, on peut dire du mal. Toujours est-il que c’est à moi de travailler jour après jour. Moi, j’aime parler au ballon, je n’aime pas parler aux micros ». Un peu plus d’un mois plus tard, le natif de Las Palmas déchante à nouveau. D’après le Correio da Manhã, le Sporting souhaiterait tout simplement mettre un terme au prêt en janvier prochain.

Un prêt pas facile à casser

Selon le média local, le joueur appartenant au club de la capitale n’entrerait pas dans les plans du nouvel entraîneur sportinguista, Jorge Manuel Rebelo Fernandes, dit Silas. Un coach (arraché à Belenenses) qui avait été nommé le 27 septembre dernier, en remplacement de Marcel Keizer. Une mauvaise nouvelle pour Jesé dont la mauvaise humeur affichée le 30 septembre face à Aves lors de son remplacement à l’heure de jeu n’a pas plu du tout à Silas. Sauf que le désir du SCP de mettre un terme à sa collaboration avec Jesé risque d’être difficile à exaucer.

Le choix des Lisboètes de se séparer du joueur s’explique surtout par leur volonté de ne pas payer les 2 M€ dus au PSG en fin de saison pour le prêt de Jesé. Une économie que leurs homologues franciliens n’auront peut-être que faire. De plus, si le prêt de l’Espagnol est cassé en janvier, la seule solution pour lui sera de retourner à Paris. Jesé ayant disputé des matches officiels avec deux clubs cette saison (il est entré en fin de match contre Metz le 30 août dernier avec le PSG), le règlement de la FIFA lui interdit d’évoluer pour une troisième équipe lors d’un même exercice. Récupérer le remplaçant du remplaçant et s’asseoir sur 2 M€, pas sûr que cette solution satisfasse Paris.