Depuis hier soir, Ernesto Valverde n’est plus l’entraîneur du FC Barcelone. Le Basque a été remplacé par l’ancien coach du Betis, Quique Setién. Libre de tout contrat depuis son départ d’Andalousie, le natif de Santander s’est vu proposer le premier très gros défi de sa carrière d’entraîneur (Racing Santander, Poli Ejido, la Guinée Equatoriale, Logroñes, Lugo, Las Palmas et donc le Betis). Arrivé en Catalogne, ce dernier va signer un contrat jusqu’en juin 2022.

Mais Quique Setién n’a pas été prévenu hier qu’il allait prendre les rênes du Barça. Selon Sport, l’agent du technicien a dit oui à la proposition faite par les Culés dès samedi dernier, soit deux jours après la défaite blaugrana en demi-finale de la Supercoupe d’Espagne. Ravi de voir une telle opportunité se présenter à lui, l’ex-Betico a toutefois voulu se couvrir. Si l’annonce officielle du départ de Valverde est tombée hier juste avant minuit, c’est parce que ça négociait dur dans les bureaux du Barça.

L’esprit Cruyff

Setién a ainsi assuré ses arrières avec un bail de deux ans et demi, mais le journal catalan assure qu’une clause de départ permettant aux deux parties de se séparer à l’issue de chaque saison aurait été insérée. Enfin, on en sait davantage sur les raisons qui ont poussé le Barça à choisir l’option Quique Setién et pas une solution plus clinquante (Allegri, Pochettino). Et si Setién est l’élu, c’est parce qu’il est très attaché aux valeurs blaugranas. À commencer par sa filiation avec l’esprit Cruyff, monument de l’histoire culé. Quique Setién a en effet été élu entraîneur le plus "cruyffiste" de l’année 2018.

Ensuite, il convient de rappeler que le nouveau coach culé avait publiquement fait savoir qu’il s’était inspiré du Barça pour élaborer son style de jeu. « J’ai copié beaucoup de choses du Barça depuis que le club a établi cette façon de jouer. J’avais déjà ressenti ce style lorsque j’étais joueur, ça avait attiré mon attention à l’époque ». Un ADN Barça très présent et qui n’a d’ailleurs pas échappé à la presse catalane : « Né pour entraîner le Barça » (Mundo Deportivo), « Un amoureux de Cruyff et de Messi » (Sport). Enfin, la radio Cadena SER explique que les Blaugranas ont conforté leur choix en contactant plusieurs joueurs ayant été entraînés par Setién. Et tous ont fait l’éloge du technicien, plusieurs auraient même affirmé qu’il leur manquait beaucoup. Sur le papier, tous les ingrédients semblent donc réunis. Reste à savoir si la mayonnaise prendra.