La soirée de dimanche a été dure du côté du Santiago Bernabéu. Les troupes de Santiago Solari se sont inclinées 2-0 face à la Real Sociedad. Une rencontre où les Merengues ont globalement dominé, mais se sont montrés bien trop imprécis face aux buts pour espérer l’emporter. Seul point positif : la belle prestation de Vinicius Junior, qui a porté le secteur offensif madrilène à lui seul. Et le Brésilien a d’ailleurs été au cœur de l’action polémique du match et qui a aussitôt fait la une de tous les médias en ligne en Espagne. À la 65e minute de jeu, l’ancien de Flamengo s’en est allé dribbler Geronimo Rulli, le portier de la Real Sociedad. Ce dernier donnait l’impression d’avoir fauché le Madrilène, mais l’arbitre n’a pas indiqué de penalty, et n’a même pas eu recours à la VAR.

De quoi éveiller la colère des Madrilènes, qui étaient menés 1-0 au moment de l’action litigieuse. Santiago Solari a ouvert le bal en conférence de presse : « c’est un penalty très clair. Nous ne parlons pas avec les arbitres. Certaines actions semblent évidentes lorsqu’on les voit en direct, et on pense que la VAR est là pour ça. Si on n’est pas sûr, on peut revoir. C’est en tout cas ce qu’on pense être le but de la VAR. Sinon, ça n’a pas de sens. Nous sommes tous humains et nous pouvons nous tromper, mais c’est une chose de se louper lorsqu’on ne peut pas revoir l’action, et autre chose de pouvoir revoir mais décider de ne pas le faire... C’est difficile à comprendre. »

La non-utilisation de la VAR passe mal

Emilio Butragueño est aussi monté au créneau devant les télévisions espagnoles. « Je ne sais pas si la VAR a été utilisée ou s’ils ont indiqué quelque chose à l’arbitre. On dirait que la VAR n’est pas consultée et que le jeu continue. À quoi sert la VAR ? C’est quelque chose que nous ne comprenons pas, sincèrement. L’arbitre ne doit pas forcément être bien placé, il y a la VAR pour ça. C’est une action très claire, on aurait pu égaliser et ça aurait probablement servi de tournant du match en notre faveur », a lancé l’ancien joueur et directeur des relations institutionnelles du club.

« L’arbitre m’a dit qu’ils lui ont dit qu’il n’y avait pas penalty. Moi ça me semble incroyable de ne pas revoir l’action, mais c’est comme ça. En Espagne, on est un peu dans le flou avec la VAR et on dirait qu’ils ont peur quand c’est le Real, mais je ne veux plus parler de ça », a expliqué Luka Modric. Le principal concerné, Vinicius Junior, a aussi fait part de son mécontentement : « l’arbitre a compliqué le match, il y a eu deux penaltys qu’il n’a pas revus. Un très clair sur moi, j’ai touché le ballon pour partir d’un côté et l’arbitre n’a pas sifflé. À aucun moment il (Geronimo Rulli, ndlr) ne touche le ballon, il le sait. J’ai regardé la vidéo après le match et c’est clair ». Même son de cloche pour Sergio Ramos. « Ce qui s’est passé avec Vinicius est scandaleux. Pourquoi il n’a pas eu recours à la VAR ? (...) Si on a sifflé le penalty de Varane sur Suarez au Camp Nou, il fallait siffler celui là. Tout ça nous a un peu fait décrocher de la Liga », a conclu le capitaine. Décidément, on risque d’entendre beaucoup parler de cette action ! Même si elle ne fera pas oublier les lacunes de ce Real Madrid...