- Jordi Masip (29 ans, gardien, Valladolid) : les fans du FC Barcelone le connaissent bien, puisqu’il a longtemps été le troisième portier du club catalan, avant de véritablement lancer sa carrière en deuxième division il y a seulement un an, rejoignant Valladolid. Pari gagnant pour celui qui explose sur le tard, puisque après un an en Liga 1 2 3, il retrouve la Liga, et en tant que titulaire cette fois. Dans les cages des Vallisoletanos, il affiche un excellent niveau, brillant principalement sur sa ligne, où il est capable de faire des arrêts réflexes qui ont offert de nombreux points à Valladolid cette saison.

- Mario Hermoso (23 ans, défenseur central, Espanyol) : probablement le joueur le plus connu de la liste, dans la mesure où il a déjà débuté avec la sélection espagnole et qu’il est annoncé dans le viseur du Real Madrid avec insistance. Le défenseur perico confirme pour sa deuxième saison dans l’élite, et brille notamment grâce à ses qualités de relanceur, dignes d’un milieu de terrain relayeur ! Défensivement parlant, il est aussi à l’aise, notamment dans la lecture du jeu et l’anticipation, ce qui lui permet de couper de nombreuses offensives adverses et de réaliser beaucoup d’interceptions. En Espagne on parle déjà de lui comme le défenseur du futur.

- Fernando Calero (23 ans, défenseur central, Valladolid) : trois mois en Liga lui auront permis d’être dans le viseur de plusieurs grosses écuries espagnoles, comme Séville et Valence. Ses qualités au niveau du leadership, son placement toujours impeccable et sa facilité à jouer des deux pieds sont ses principales qualités. Une clause à seulement 11 millions d’euros qui risque de faire le bonheur de beaucoup de clubs, mais le malheur de Valladolid...

- Sergio Reguilón (21 ans, latéral gauche, Real Madrid) : il avait déjà montré de belles choses lors de l’International Champions Cup cet été, et quand Lopetegui et Solari ont fait appel à lui pour remplacer Marcelo, blessé, il a répondu présent. Joueur plutôt fiable dans le domaine défensif, où il est généralement bien positionné et rarement pris à défaut, il sait aussi apporter devant et sa qualité de centre est précieuses pour les attaquants du Real Madrid, qui n’ont cependant pas toujours profité de ses services.

- Marc Roca (21 ans, milieu de terrain, Espanyol ) : il est, lui aussi, un des principaux artisans du début de saison du club catalan. S’il avait montré quelques signes avant-coureurs il y a deux ans, il n’a pratiquement pas joué la saison dernière. Rubi lui a accordé sa confiance dès les premiers matchs de la saison et Roca lui a bien rendue. Aux côtés de Sergi Darder notamment, mais dans un rôle plus défensif, c’est un des milieux les plus complets du championnat espagnol : gros travailleur lorsque le rival a le ballon, doté d’une excellente vision du jeu et particulièrement doué techniquement. Il y a également beaucoup de chances de le voir dans un très gros club dans peu de temps.

- Toni Villa (23 ans, milieu offensif, Valladolid) : c’est le joueur "frisson" du promu cette saison. Généralement aligné sur un côté, il n’hésite pas à repiquer dans l’axe. Ses qualités techniques, son centre de gravité très bas et sa créativité nous font penser à Isco dans le style. Surtout, il ose beaucoup et n’hésite pas à prendre ses responsabilités. La preuve, son exhibition au Santiago Bernabéu lors du match Real Madrid - Valladolid, bien plus équilibré que ce que le résultat final ne peut laisser penser (2-0). Encore un joueur qu’on devrait voir dans une grosse écurie d’ici peu.

- Fran Beltrán (19 ans, milieu de terrain, Celta de Vigo) : peut-être l’explosion la plus spectaculaire compte tenu de son âge précoce et de la maturité qu’il affiche à un poste qui en demande tellement. Milieu de terrain dans un registre un peu box-to-box bien qu’il soit principalement utilisé comme milieu défensif dans un double-pivot, il est très actif sur le plan défensif et dicte le tempo. Balle au pied, il est toujours très propre, capable de temporiser comme de briser des lignes via des passes ou des courses balle au pied.

- Raúl de Tomás (24 ans, attaquant, Rayo Vallecano) : l’attaquant appartenant au Real Madrid avait déjà une belle petite cote, dans la mesure où il sortait d’une très grosse saison en deuxième division, et qu’on a pu le voir avec les Merengues en pré-saison. Redoutable finisseur dans la surface adverse, très bon dans le jeu aérien, c’est aussi un joueur qui décroche et participe au jeu de son équipe, même si on voit un peu moins cette facette cette saison. Une véritable teigne devant, qui compte 4 buts cette saison.

- Borja Iglesias (25 ans, attaquant, Espanyol) : après avoir dépassé la vingtaine de buts en deuxième division avec Zaragoza, le joueur formé au Celta découvre la Liga cette saison, un peu sur le tard. Mais il se montre clairement à la hauteur. Aligné à la pointe de l’attaque catalane, il totalise 7 buts et 2 passes décisives en 12 rencontres de championnat. Joueur friand des appels dans le dos de la défense, il est redoutable dans les derniers mètres, en plus d’être très utile à l’équipe puisqu’il sollicite à chaque fois deux ou trois défenseurs, ce qui libère beaucoup d’espaces pour ses coéquipiers. En Espagne, des voix s’élèvent pour qu’il soit appelé en sélection.