Il n’a que 21 ans, mais la cote de Federico Valverde ne fait que grimper en flèche du côté du Real Madrid. À l’heure où Zinedine Zidane fait le forcing pour recruter Paul Pogba, beaucoup au sein de la Casa Blanca voient l’Uruguayen comme une meilleure alternative, disponible qui plus est sans avoir à sortir un énorme chèque. Et depuis hier soir, cette tendance risque de se renforcer dans le microcosme merengue. Opposée à l’Atlético de Madrid en finale de la Supercoupe d’Espagne, la Casa Blanca a réussi à s’imposer aux tirs au but (0-0, 4 tab 1). Un succès que les Madrilènes doivent en partie à Valverde. On jouait la 115e minute lorsqu’Alvaro Morata filait au but. Devancé, le jeune Uruguayen a alors choisi de tacler l’international espagnol par derrière afin d’annihiler ce qui était alors la balle de match.

Logiquement expulsé, Valverde a donc permis au Real de tenir jusqu’à la séance des tirs au but. Une faute grossière qui ne l’a d’ailleurs pas empêché de remporter le titre d’homme du match. L’occasion pour lui de revenir sur son geste. « J’ai vu le coup comme vous l’avez tous vu. C’est une chose qui ne devrait pas se faire à des amis qui jouent pour une autre équipe. Je pense que faire ce geste, avec cette intention est généralement mauvaise. Je me suis excusé auprès d’Alvaro. Évidemment, ce que j’ai fait n’est pas juste, mais c’était la seule chose que je pouvais faire pour mon équipe. J’ai essayé de faire autre chose, mais il est très rapide et je n’arrivais pas à le rattraper. Je me suis excusé. Bien sûr, je suis heureux du titre, mais j’ai cette petite épine dans le pied parce que ce n’est pas juste. »

Simeone aurait fait pareil

Mais si l’intéressé n’a cessé de se confondre en excuse face aux médias, tout le monde a largement compris son geste. À commencer par son président Florentino Pérez. « On ne sait pas ce qu’il se serait passé, mais il a clairement empêché Morata de marquer. On a pu rester à 0-0 et aller aux tirs au but. » Discours partagé par Zinedine Zidane. « Il a remporté le trophée du joueur du match et je suis content pour lui. Il a réalisé un grand travail. Je suis sûr qu’il voudra partager ça avec ses coéquipiers. Il a fait ce qu’il devait faire. Il a fait une faute grossière, mais il a bien fait. Au final, le plus important, c’est qu’il s’est excusé auprès d’Alvaro (Morata). »

Enfin, même l’entraîneur de l’Atlético, Diego Simeone, n’a pas voulu se plaindre. Bien au contraire. « Ç’a été l’action la plus importante du match. Je lui ai dit : “ne t’inquiète pas, on aurait tous fait comme toi si on avait été à ta place”. Il a fait ce qu’il avait à faire. On va voir maintenant combien de matches de suspension il va prendre. Le prix du meilleur joueur de la finale se joue en partie sur cette action. Valverde a gagné la finale. » Un compliment de la part d’un ex-joueur réputé pour sa grinta sur le pré qui devrait ravir Valverde.