Le Paris Saint-Germain s’est envolé samedi pour les États-Unis et Miami afin d’effectuer un stage de présaison. Si Serge Aurier, Hatem Ben Arfa et Grzegorz Krychowiak sont restés sur le tarmac, Marco Verratti, lui, est bel et bien avec ses coéquipiers en Floride pour se préparer à cette nouvelle saison. Mais, est-ce que le génial italien la passera sous les couleurs du PSG ? Pour le moment, c’est la tendance, mais dans le football, un départ n’est jamais à exclure.

Surtout lorsque le club qui convoite l’international transalpin s’appelle le FC Barcelone. Il semble que le feuilleton soit relancé ce lundi matin par nos confrères catalans de Mundo Deportivo. Après l’épisode à Ibiza où le joueur a posé avec la Une de MD et où son agent n’a cessé d’envoyer des piques au club de la capitale et à ses dirigeants, Verratti s’était rendu au Camp des Loges pour la reprise tout à fait normalement. Il avait ensuite fait une petite vidéo pour désavouer son représentant, offrir des excuses et surtout affirmé qu’il se sentait bien au sein de la formation francilienne.

65 millions d’euros plus Rakitic

Une vidéo de façade évidemment tant les volontés de l’Italien semblent être celles d’un départ cet été pour rejoindre un club qui l’aidera à remporter la Ligue des Champions qui le fait tant rêver. Ainsi, après s’être heurtés aux hautes exigences - voire sourdes - des dirigeants du Paris Saint-Germain, les décideurs du FC Barcelone ont pensé à un nouveau système pour essayer de convaincre Nasser Al-Khelaïfi de lâcher sa pépite récupérée à Pescara voici cinq ans.

Selon Mundo Deportivo, le club blaugrana envisagerait très sérieusement d’offrir la modique somme de 65 millions d’euros au PSG en plus d’Ivan Rakitic, le milieu de terrain croate. L’ancien du FC Séville a connu Unai Emery sous les ordres de qui il a été en 2013. Ce montage permettrait donc au dernier vainqueur de la Coupe du Roi de ne pas sortir les 100 millions d’euros cash que réclament les dirigeants de la formation de la Ville Lumière.