Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a eu beaucoup de mouvements dans cette saison 2018-2019 du côté de l’OGC Nice. Sur le plan sportif, les Aiglons, actuellement, huitièmes, peuvent encore terminer dans le Top 5 pour tenter d’accrocher une place européenne, mais la tâche s’annonce compliquée alors qu’il ne reste que cinq journées en Ligue 1. Lors du mercato hivernal, l’OGCN a aussi perdu son attaquant italien, Mario Balotelli, parti à l’Olympique de Marseille. Mais c’est surtout en coulisses que le club du sud de la France.

En janvier dernier, deux hommes forts du club ont en effet fait leurs valises. Le président Jean-Pierre Rivère et le directeur général Julien Fournier ont en effet annoncé lors d’une conférence de presse inattendue qu’ils allaient quitter le club. Il a donc fallu les remplacer, et Gauthier Ganaye est arrivé pour la présidence, tandis que Gilles Grimandi a été présenté début avril en tant que nouveau directeur technique. Et dernièrement, des rumeurs évoquant une future vente du club sont sorties. Jim Ratcliffe, la plus grosse fortune d’Angleterre, souhaitait en effet racheter l’OGC Nice, avec une première offre estimée à 90 millions d’euros. Mais depuis le 4 avril dernier, le dossier n’a semble-t-il pas avancé.

« Nous n’avons pas pour objectif de vendre l’OGC Nice »

Et celui-ci n’avancera pas du tout. Trois semaines après les révélations de Nice-Matin à ce sujet, l’OGC Nice a publié un communiqué pour démentir une vente du club. « Nous n’avons pas pour objectif de vendre l’OGC Nice. Si nous avons effectivement rencontré des investisseurs potentiels, ce fut avec l’assentiment de l’ensemble du conseil avec pour seule et unique hypothèse de voir ces investisseurs potentiels s’associer à nous pour accélérer encore le développement du club. Nous sommes très attachés à la pérennité de l’OGC Nice, et il nous apparaissait naturel d’étudier si cette éventualité pouvait constituer une opportunité intéressante pour le bien du club. Il est regrettable que cette noble intention puisse aujourd’hui être détournée de sa finalité et de laisser entendre en petit comité que nous avons deux paroles. Notre position n’a jamais varié et ne variera pas », peut-on notamment lire sur le site du club.

Le message est donc très clair. L’OGC Nice n’est pas à vendre et les actionnaires du club, Chien Lee et Alex Zheng, ont seulement rencontré de potentiels investisseurs. Ces derniers ont d’ailleurs profité de ce communiqué pour renouveler leur confiance aux dirigeants actuels : « nous sommes absolument convaincus que l’OGC Nice est aujourd’hui sur de bons rails avec cette nouvelle organisation. Les premiers signaux envoyés par la nouvelle équipe dirigeante ont d’ailleurs été accueillis très positivement par l’environnement du club. Ce dont nous nous réjouissons. »

Le communiqué complet de l’OGC Nice :

« Nous avons bien entendu pris connaissance de tout ce qui se dit, s’écrit et se murmure depuis plusieurs jours. Le bruit s’amplifiant, il nous apparait nécessaire d’apporter un certain nombre de précisions aux questions légitimes des amoureux de l’OGC Nice et de mettre fin à cette ambiance délétère. Elle ne peut que porter préjudice au club.

Nous n’avons pas pour objectif de vendre l’OGC Nice. Si nous avons effectivement rencontré des investisseurs potentiels, ce fut avec l’assentiment de l’ensemble du conseil avec pour seule et unique hypothèse de voir ces investisseurs potentiels s’associer à nous pour accélérer encore le développement du club. Nous sommes très attachés à la pérennité de l’OGC Nice, et il nous apparaissait naturel d’étudier si cette éventualité pouvait constituer une opportunité intéressante pour le bien du club. Il est regrettable que cette noble intention puisse aujourd’hui être détournée de sa finalité et de laisser entendre en petit comité que nous avons deux paroles. Notre position n’a jamais varié et ne variera pas. Nous avons tenu le même discours ces derniers jours à monsieur Christian Estrosi (Maire de Nice), à monsieur Robert Ratcliffe, ainsi qu’aux représentants de la Populaire Sud. Notre engagement est sur le long terme. Nous n’avons eu de cesse de le rappeler, depuis le 1er jour et lors de chacune de nos prises de parole officielles. Nos récentes actions en attestent aussi, avec le renforcement sous l’impulsion de Gauthier Ganaye de notre organisation grâce aux arrivées de Gilles Grimandi (Directeur technique) et Matthieu Louis-Jean (Chief Scout) en provenance d’Arsenal et Manchester United. Nos actions futures seront dans la même veine.

Nous sommes absolument convaincus que l’OGC Nice est aujourd’hui sur de bons rails avec cette nouvelle organisation. Les premiers signaux envoyés par la nouvelle équipe dirigeante ont d’ailleurs été accueillis très positivement par l’environnement du club. Ce dont nous nous réjouissons. Tout comme nous déplorons les tentatives répétées de déstabilisation. Elles surviennent invariablement à quelques jours de chacun de nos matchs à domicile. Pour instrumentaliser le public niçois ? On se refuse à l’imaginer tant ce serait irresponsable. Quand on dit aimer l’OGC Nice, on ne peut envisager marquer contre son propre camp. Ces attaques extérieures sont appelées à rester vaines. Face à elles, le club affichera sa fermeté en employant tous les moyens légaux à sa disposition.

Aujourd’hui, ces tentatives ne rendent en tout cas pas service aux composantes de l’OGC Nice dans leur travail pour préparer l’avenir. Qu’elles soient toutes assurées du soutien des actionnaires, de la direction et du coach. Car tous sont main dans la main, dans l’adversité.

Pour la suite, la question des moyens financiers est évidemment cruciale. Un travail de fond a été entrepris par la nouvelle équipe dirigeante. Il commence déjà à porter ses fruits et nous assurera une augmentation conséquente de nos revenus commerciaux. Ils seront intégralement réinjectés dans le club. Nous n’avons d’ailleurs jamais arrêté d’investir dans l’équipe. Au contraire, depuis notre arrivée en juin 2016, nous avons dépensé chaque saison plus d’argent que la précédente dans le recrutement, et il est acté que nous accorderons des moyens supplémentaires en 2019-20. Notre équipe sera ambitieuse et séduisante.

C’est un euphémisme que de dire que Patrick Vieira connait le football. Alors qu’il aurait pu nous quitter suite au départ de Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier, il a très nettement accordé sa confiance à la nouvelle équipe dirigeante. Alors qu’elle travaille sur son premier mercato, nous ne pouvons que vous demander d’en faire de même. Et, ensuite, de juger sur pièce.

L’OGC Nice a aujourd’hui le plus grand besoin d’un climat serein pour terminer de la meilleure des façons la saison en cours et préparer avec ambition ses lendemains. C’est le sens de notre intervention aujourd’hui, en espérant qu’elle mettra un terme définitif aux supputations et à ce néfaste brouhaha autour du club. »