Avant le match entre le FC Metz et l’AS Saint-Etienne, et surtout le choc entre les Girondins de Bordeaux et l’OM (21h, à suivre en direct sur notre site), l’OGC Nice et l’Olympique Lyonnais se retrouvaient ce dimanche à l’Allianz Riviera. Jeudi soir, les deux équipes s’étaient en effet déjà affrontées, également sur la Côte d’Azur, et les Gones s’étaient imposés en huitièmes de finale de Coupe de France (2-1). Devant leur public, les Aiglons (12es, 29 points) voulaient donc bien évidemment prendre leur revanche face aux Lyonnais (6es, 32 pts) qui visaient eux la quatrième place. Pour aller chercher les trois points, Patrick Vieira sortait un 4-2-3-1 avec Ounas et Boudaoui sur les ailes, et Claude-Maurice derrière Dolberg. En face, Rudi Garcia alignait un 4-3-3 et faisait confiance à sin trio Toko-Ekambi-Dembélé-Cornet en attaque.

Les deux équipes ne perdaient pas vraiment de temps pour mettre du rythme et de l’intensité. Au bout de huit minutes de jeu, les Gones allumaient la première mèche mais la frappe de Caqueret terminait sur Benitez. Pressés par les visiteurs, les Aiglons n’arrivaient pas à sortir proprement le ballon. Les joueurs de Rudi Garcia, eux, poussaient et Rafael voyait sa frappe fuir de peu le cadre (15e). Et après une tentative de Toko-Ekambi (21e), la rencontre connaissait un premier tournant. En position de dernier défenseur, Marçal accrochait Boudaoui et était expulsé (22e). Du coup, en infériorité numérique, les Rhodaniens laissaient des espaces et craquaient. Tatarusanu repoussait un tir de Lees-Melou mais Dolberg, qui avait bien suivi, ouvrait le score (33e, 1-0). Les Gones subissaient les assauts niçois (Ounas 38e, Dolberg 42e) mais revenaient finalement.

Marcelo s’en sort bien

Pas assez attaqué sur la gauche, Aouar réalisait un petit festival avant de décocher un centre-tir dans un angle fermé. Devant le but, Toko-Ekambi surgissait pour marquer (45e, 1-1). Et la première période était loin d’être terminée. Après un tacle dans le couloir, Marcelo décidait de relever son adversaire Claude-Maurice par le maillot. Les esprits s’échauffaient et M. Bastien sortait un rouge direct pour Ounas, auteur d’un mauvais geste sur le défenseur brésilien qui lui ne recevait qu’un avertissement, tout comme Claude-Maurice (45e+6). Les deux équipes démarraient donc le second acte à dix mais les Aiglons montraient de meilleures choses sur la pelouse. Lancé côté gauche, Claude-Maurice croisait un peu trop son tir (55e). Mais finalement, Dolberg marquait un doublé pour redonnait l’avantage à la formation de Patrick Vieira.

Grâce au huitième but de la saison du Danois en Ligue 1, l’OGCN repassait donc devant au tableau d’affichage. Les deux entraîneurs enchaînaient alors les changements, et la nouvelle recrue Wagué faisait notamment son entrée en jeu côté niçois, à la place de Hérelle (75e). En fin de match, les Gones cherchaient à égaliser mais Marcelo par deux fois (84e, 87e) ne trouvait pas le chemin des filets. Claude-Maurice avait lui trouvé le poteau sur une frappe à ras de terre (85e). Dans leur enceinte, les Aiglons tenaient et s’imposaient sur le score de 2-1 face à l’Olympique Lyonnais. Un succès qui permet à l’OGCN de faire un bond au classement (8e), alors que le club rhodanien reste au sixième rang, à huit points du podium.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.