La troisième journée de Ligue 1 ne s’ouvrait que ce samedi soir avec quatre rencontres au programme. À cette occasion, le FC Nantes se déplaçait au stade de la Licorne pour affronter Amiens. Dans une rencontre assez fermée, l’expulsion précoce de Bakaye Dibassy (30e) permettait de créer des espaces car la première mi-temps était plus que poussive (zéro tir cardé pour Nantes, zéro tir pour Amiens). C’est en seconde mi-temps que la décision se faisait puisque le FCN réussissait à trouver la faille grâce à Kalifa Coulibaly. Sur un corner tiré par Mehdi Abeid, l’attaquant prenait le meilleur sur Serhou Guirassy et plaçait une tête décroisée hors de portée de Régis Régis Gurtner (54e, 0-1). Mais les Picards n’avaient pas dit leur dernier mot. Sur un contre rondement mené, Serhou Guirassy servait Bongani Zungu dont la frappe passait juste en dessous d’Alban Lafont (72e, 1-1). Dans les dernières minutes, les Canaris prenaient définitivement l’avantage. À peine entré en jeu, Moses Simon était lancé par Valentin Rongier, et l’attaquant trompait le gardien amiénois d’un subtil ballon piqué (85e, 1-2). Les hommes de Christian Gourcuff sont onzièmes (4 pts) alors que les braqueurs sont, eux, quatorzièmes (3 pts).

Dans l’autre rencontre du soir, le SCO d’Angers recevait le FC Metz au stade Raymond-Kopa. Et les Angevins se sont bien remis de la claque reçue contre Lyon, le week-end dernier (6-0). Face aux Messins, les hommes de Stéphane Moulin se sont régalés. Dès la troisième minute, c’est El-Melali qui ouvrait le score sur une tête (3e, 1-0). Juste avant la mi-temps, Santamaria doublait la mise en tentant une frappe des 25 mètres qui touchait le poteau et finissait sa course au fond des filets (43e, 2-0). Mais le festival angevin n’était pas terminé. Tout juste entré en jeu, Alioui alourdissait la marque. Bien servi par Capelle, l’attaquant coupait un centre au premier poteau et offrait une victoire précieuse à son équipe (67e, 3-0). Les Noirs & Blancs se retrouvent quatrièmes au classement (6 pts) alors que Metz est neuvième (4 pts).

Le Stade Brestois marche sur l’eau, Bordeaux décolle à Dijon

Dans le Finistère, le Stade de Reims avait troqué son costume rouge pour le bleu pour affronter le promu brestois. Une rencontre entre deux formations invaincues après deux journées. Sur deux nuls (Saint-Etienne, Toulouse), les hommes d’Olivier Dall’Oglio avaient à cœur d’offrir un premier succès au stade Francis-Leblé. Brendan Chardonnet remplaçait Jean-Charles Castelletto en défense centrale. De leur côté, vainqueurs à Marseille avant d’être tenus en échec par Strasbourg, les Rémois se présentaient pour la troisième fois de la saison avec le même onze… à une exception près. Konan faisait son retour comme titulaire au poste de latéral gauche, 8 mois après une sortie sur blessure face à l’OL. Dans ce match serré, le Stade de Reims prenait tout d’abord les choses en main, mais Boulaye Dia voyait son tir stoppé par Larsonneur (30e). Romain Perraud répondait d’une frappe lourde, obligeant Rajkovic à claquer (33e). En seconde période, le délégué de la rencontre prenait le micro pour préciser que si certains chants persistaient en tribunes (contre la LFP, ndlr), alors le match pourrait être arrêté (53e). Finalement, le football reprenait ses droits. Meilleur buteur de Ligue 2 la saison dernière, Gaëtan Charbonnier débloquait son compteur ! Mathias Autret délivrait un centre depuis la droite que l’attaquant brestois venait reprendre de l’épaule ! Rajkovic était battu sur sa droite (1-0, 86e). Le promu brestois reste invaincu (5 pts) et grimpe provisoirement à la 5e place.

À Gaston-Gérard, Dijonnais et Bordelais se retrouvaient avec le même objectif, celui de lancer leur saison. Battus par deux fois, les hommes de Stéphane Jobard se présentaient avec Mama Baldé à la pointe de l’attaque pour tenter d’empocher leurs premiers points. Mais en face, les Girondins avaient le même besoin de points, après avoir chuté lourdement à Angers et dû partager les points face à Montpellier. Pour la 300e de Benoît Costil en Ligue 1 et le jour où l’ancien Dijonais Kwon marquait pour ses débuts avec Fribourg en Bundesliga, c’est un autre Sud-Coréen qui était inspiré en Bourgogne. Nouvelle recrue girondine, Hwang Ui-jo inscrivait son premier but sous ses nouvelles couleurs pour sa troisième apparition, d’un tir placé du pied droit (11e, 0-1). Après un premier acte morose, au retour des vestiaires, c’est le défenseur suisse arrivé des Young Boys cet été Benito, bien placé dans la surface sur une remise de Kwateng, qui doublait la mise d’une volée appliquée (47e, 0-2). Le DFCO était assommé. La maladresse de Baldé empêchait les Dijonnais de recoller (52e), alors que Tchouaméni manquait de peu le troisième but (65e). On en restait là. Dix-huitième avant la rencontre Monaco-Nîmes de demain, Dijon enchaîne un troisième revers de rang. Bordeaux (4 pts) décolle.

Les résultats de la soirée :

- Amiens 1-2 Nantes : Zungu (72e) ; Coulibaly (53e), Simon (85e)

- Angers 3-0 Metz : El Melali (4e), Santamaria (43e), Alioui (67e)

- Brest 1-0 Reims : Charbonnier (86e)

- Dijon 0-2 Bordeaux : Hwang (11e), Benito (47e)

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10