Après cinq matches sans défaite, l’AS Monaco va beaucoup mieux. Les hommes de Robert Moreno ont opéré une sacrée remontée au classement de Ligue 1. Avec 40 points au compteur, à sept points seulement du Stade Rennais 3e, ils peuvent même toujours rêver à l’objectif avoué du vice-président Oleg Petrov : une place sur le podium en fin de saison.

Une performance quand on sait que les pensionnaires du Stade Louis II sont privés de l’un de leurs meilleurs éléments offensifs depuis plusieurs semaines, à savoir Gelson Martins (24 ans). Exclu lors du déplacement à Nîmes (3-1, 22e journée), pour avoir bousculé M. Lesage, l’arbitre de la rencontre à deux reprises, l’ailier portugais est suspendu depuis à titre conservatoire.

Saison déjà terminée...

Ce jeudi, après étude du dossier placé en instruction depuis près d’un mois, la Commission de Discpline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) se tenait, et le verdict est tombé pour l’ancien joueur de l’Atlético de Madrid et du Sporting CP. Pour son coup de sang contre l’arbitre, Gelson Martins restera écarté des terrains, et ce, pour les six prochains mois.

Moreno devra donc faire sans lui jusqu’à la fin de la saison. Une absence évidemment préjudiciable puisque l’international lusitanien (21 capes) avait tout de même inscrit 4 réalisations et délivré une passe décisive depuis le début de l’exercice. Ce dernier dit pour sa part d’ores et déjà adieu à l’Euro 2020, qu’il pouvait ambitionner de disputer avec la Seleção. Sous contrat jusqu’en juin 2024 avec l’ASM, Gelson Martins avait également été sanctionné en interne.