L’Olympique de Marseille n’a pas beaucoup recruté en cet été 2019. En effet, seuls Valentin Rongier, Alvaro Gonzalez et Dario Benedetto sont arrivés pour venir renforcer l’effectif d’André Villas-Boas. Et on peut dire que, pour au moins les deux derniers cités, les recruteurs phocéens ont eu la main heureuse puisqu’ils effectuent un très grand début de saison, au cours duquel l’OM est devenu quatrième de Ligue 1 à égalité avec le Stade Rennais et Nantes, et à deux points derrière le Paris SG.

Mais l’attaquant international argentin a régalé pour ses débuts. Pourtant, ceux-ci ont été compliqués à Nantes avec un penalty raté avec une excuse improbable : « le ballon est vraiment différent par rapport à l’Argentine, il est très léger. C’était une pénalité de rugby, c’est la première fois que je tire un penalty aussi mal. J’avais mon corps beaucoup trop en arrière, j’ai tout fait de travers ». Étonnant donc. Mais depuis, tout roule pour lui.

Du jamais vu depuis Sonny Anderson

Contre l’OGC Nice, il a débloqué son compteur avec une reprise peu académique, et surtout un peu d’aide de Walter Benitez, pourtant d’habitude irréprochable. Contre l’AS Saint-Étienne, il a tout fait. Buteur unique de la rencontre, il est au début et à la fin de l’action notamment avec une sublime déviation en talonnade. Mais ce n’est pas tout. Ce dimanche, il a inscrit un doublé contre l’AS Monaco et n’était pas loin du triplé si sa tête à bout portant n’avait pas heurté la barre.

« C’est un moment incroyable pour Dario, il a finalement retrouvé sa forme, sa grinta. C’est fantastique à regarder. Benedetto se trouve bien dans l’équipe, il commence à parler avec les gars et ça, c’est important pour nous. Sur les coups de pied arrêtés, c’est la zone qu’il occupait avec Boca Juniors, c’est une place pour les attaquants. Il a bien défendu sur les coups francs », a détaillé André Villas-Boas en conférence de presse tout en ayant un mot pour son autre attaquant, Valère Germain.

Ses coéquipiers ne sont pas en reste quand il s’agit de couvrir d’éloges celui qui a inscrit quatre buts en cinq rencontres, du jamais vu pour une recrue de l’OM depuis Sonny Anderson en 1994. « Un attaquant, on lui demande de marquer des buts, il en marque deux ce soir. C’est bien, pour sa confiance, mais aussi nous on essaie de lui donner et je pense qu’il nous la rend bien », a détaillé Valentin Rongier, en zone mixte après sa première. Gageons pour lui et pour l’OM que ça dure avec un prochain rendez-vous contre Montpellier samedi prochain.