Dans le cadre de la dixième journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille accueillait le Racing Club de Strasbourg Alsace. La formation olympienne qui n’a plus remporté le moindre match depuis la cinquième journée (4-3 à Monaco) devait absolument rafler la mise pour se rapprocher du podium. Pour y parvenir, André Villas-Boas optait pour un 4-3-3 avec le trio Germain, Benedetto et Radonjic. Côté alsacien, Thierry Laurey s’appuyait sur un 5-4-1 avec le seul Ajorque en pointe. Les Olympiens démarraient idéalement la rencontre. Sur un coup-franc de Benedetto renvoyé par le mur alsacien, le cuir revenait sur Strootman qui remisait pour Kamara dont la frappe déviée par Ajorque surprenait Sels (1-0, 3ème).

Peu après le quart d’heure de jeu, Strasbourg se procurait sa première opportunité du match. Aux abords de la surface, Thomasson tentait sa chance mais Mandanda repoussait le danger (17e). L’OM manquait de doubler la mise par Caleta-Car qui s’infiltrait dans la défense alsacienne et profitait de la remise de Benedetto pour décocher une frappe surpuissante qui heurtait le montant (19e). Par la suite, le jeu s’équilibrait et les actions devenaient plus rares. Juste avant la pause, Benedetto tentait sa chance de très loin mais ne surprenait pas Sels vigilant (40e). Trois minutes plus tard, Benedetto réalisait un superbe changement d’aile pour Lopez dont le centre était capté par Sels (44e).

L’OM se remet sur les bons rails

Au retour des vestiaires, l’OM se procurait une belle occasion avec Lopez qui s’infiltrait dans la défense et servait Radonjic dont la frappe enroulée était bien captée par Sels (46e). Strasbourg montrait le bout de son nez avec Bellegarde qui tentait une frappe lointaine captée avec difficulté par Mandanda (53e). Les Olympiens rataient le break quelques secondes plus tard avec Germain sur la droite qui distillait un très bon centre pour Radonjic dont la demi-volée venait heurter la transversale (55e). Moins dangereux depuis le retour des vestiaires, Marseille avait tendance à reculer au fil du match face à une formation strasbourgeoise beaucoup mieux physiquement.

Acculés, les olympiens éprouvaient les pires difficultés en fin de match à s’approcher des buts de Sels. Dans les ultimes secondes, l’OM sur un contre obtenait un penalty. Bien lancé par Sarr, Benedetto effectuait un crochet pour se débarrasser de Simakan qui crochetait l’attaquant argentin (90+4). Kevin Strootman transformait la sentence et prenait à contre-pied Sels (2-0, 90+5). Grâce à ce précieux succès, l’Olympique de Marseille se rapprochait du podium avant le Classique face au PSG.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Lopez (7) : très libre dans ses mouvements, le milieu marseillais s’est distingué par une grosse activité dans le jeu. Capable de se projeter, il a proposé beaucoup de solutions à ses partenaires, n’hésitant pas à apporter une supériorité numérique dans le couloir gauche. L’Olympien prend ses responsabilités dans l’entrejeu et donne le tempo. A fait entrevoir sa qualité dans la projection sur la frappe de Radonjic (46e). Son travail de harcèlement sur le porteur du ballon est intéressant. Une belle copie rendue par l’intéressé ce soir. Remplacé à la 86e par Amavi

OM

- Mandanda (6) : le portier marseillais a réalisé une belle parade sur une frappe de Thomasson (17e). Reste vigilant sur une frappe lointaine de Bellegarde (53e). Le champion du monde s’est montré sérieux et rassure toujours sa défense.

- Sarr (5,5) : le latéral droit phocéen s’est distingué par sa faculté à bien défendre dans le premier acte. Ses replis défensifs ont souvent été salvateurs pour l’OM comme sur la percée de Bellegarde (36e). Se fait prendre dans le dos sur une ouverture à destination de Fofana, sans conséquence (50e).

- Kamara (6,5) : le défenseur central marseillais qui effectuait son retour au Vélodrome après sa suspension, a décanté la situation pour les siens. Tel un attaquant, sa frappe n’a laissé aucune chance à Sels (1-0, 3e). Discipliné dans son positionnement, ses relances sont toujours très propres. Très costaud dans les duels, il apporte beaucoup de sérénité à sa défense. Un match solide du jeune olympien ce soir.

- Caleta-Car (5,5) : le défenseur croate aurait pu marquer un superbe but avec une frappe soudaine qui heurte le montant de Sels (19e). Averti (26e) pour un vilain tacle sur Thomasson. Plutôt à l’aise dans les duels, il a passé une soirée relativement tranquille.

- Sakai (5,5) : le latéral nippon n’a pas pu participer au jeu offensif dans le premier acte. Il s’est évertué à bien défendre et museler Lala pour l’empêcher d’être trop dangereux. Averti pour une faute sur Lala (52e). Toujours sérieux et très costaud dans les duels, l’international japonais a fait le job dans son couloir.

- Lopez () : voir ci-dessus.

- Strootman (5) : le milieu néerlandais s’est rapidement distingué en distillant un caviar dans la surface à Kamara pour l’ouverture du score (1-0, 3e). Disponible, il a essayé de jouer vers l’avant. A tendance à ralentir le jeu de son équipe. L’international néerlandais s’est distingué par beaucoup de ballons perdus (16). Ce dernier prend ses responsabilités en transformant le penalty qui offre la victoire aux siens (2-0, 90+5).

- Rongier (7) : positionné devant la défense, l’ancien Nantais s’est montré précieux par sa discipline tactique. Véritable rampe de lancement, il n’a pas hésité à prêter main forte à ses défenseurs. Généreux dans l’effort il a récupéré nombreux ballons dans l’entrejeu (12). Le milieu de terrain devient de plus en plus important au sein du onze marseillais. Une belle copie rendue par la recrue marseillaise.

- Germain (6) : positionné dans le couloir droit de l’attaque phocéenne, il n’a pas lésiné sur les efforts. Travailleur de l’ombre, il s’évertue à participer au jeu et à offrir des solutions à ses partenaires. Auteur d’un très bon centre qui amène la demi-volée de Radonjic sur la transversale (55e). N’a pas rechigné aux tâches défensives. Très impliqué, il a livré un match sérieux. Remplacé à la 73e par Aké

- Benedetto (6) : le buteur argentin est un poison pour les défenses adverses. Généreux dans l’effort, il sait se faire oublier pour mieux surgir comme sur sa remise intelligente pour Caleta-Car (19e). A fait admirer sa vision du jeu sur une superbe transversale pour Lopez (44e). A beaucoup tenté pour essayer de marquer son sixième but de la saison. Averti pour une semelle sur Simakan (72e). Obtient un penalty grâce à sa malice (90+4).

- Radonjic (5) : l’ailier serbe positionné couloir gauche reste dangereux par ses accélérations mais se distingue par une certaine difficulté à réaliser les bons choix dans le jeu. Auteur d’une belle frappe enroulée sur un bon service de Lopez (46e). Se procure une autre opportunité suite à un excellent centre de Germain, mais sa demi-volée heurte la transversale (55e). Remplacé à la 65e par Khaoui qui s’est procuré une belle opportunité mais sa volée est passée juste à côté des buts gardés par Sels (70e).

Strasbourg

- Sels (6) : le gardien strasbourgeois n’a pas eu le temps d’entrer dans son match puisqu’il encaisse un but dès la 3e minute ! Il ne peut rien faire puisque la frappe de Kamara est contrée par Ajorque. Il touche du bout des gants un pétard de Ćaleta-Car qui rebondit sur son poteau (20e). Il se fait une frayeur et dégage dans la précipitation sur le pressing de Benedetto (23e). Il capte bien une frappe en première intention de Radonjić (46e). Un match solide.

- Lala (5) : placé dans un rôle de piston sur le côté droit, l’ancien Lensois a été très actif. Il a beaucoup participé au jeu offensif de son équipe avec des déboulés dans son couloir. Parfois mis en difficulté par la vitesse de Radonjić, il n’a pas hésité à redescendre très bas pour aider son défenseur.

- Simakan (4) : il a longtemps été le meilleur défenseur strasbourgeois ce soir. Il a été présent dans les duels, ses relances sont de qualité mais c’est lui qui provoque le penalty en se faisant prendre par le crochet de Benedetto (90+5e). C’est dommage, il avait été impeccable jusque-là.

- L. Koné (5) : le capitaine a donné le ton dans cette rencontre. Puissant dans les face-à-face, il a beaucoup gêné les incursions marseillaises. L’Ivoirien a bien dirigé sa défense en empêchant Benedetto de se retourner mais l’Argentin est parfois insaisissable. Il n’est pas impliqué sur les deux buts marseillais.

- Caci (3) : peut-être le Strasbourgeois le moins en vue ce soir. Des difficultés à se placer et à gérer la profondeur dans son dos. Pour son premier match de la saison, le défenseur est apparu à court de rythme même s’il s’est montré solide dans les duels. Il cède logiquement sa place à Nuno Da Costa (69e), ce qui entraîne un changement de système pour les Strasbourgeois.

- Carole (5) : solide dans les duels, il a bien géré la profondeur et a réussi a bien museler Germain sur son côté. Il a été trop pris à revers par le jeu en première intention de Benedetto en seconde mi-temps. Il aurait dû plus serrer l’attaquant marseillais pour l’empêcher de jouer dos au but.

- Ib. Sissoko (5) : le Franco-Malien a mis beaucoup d’impact au milieu mais a eu du mal à répondre au pressing haut de l’OM. Son jeu long est parfois perfectible (22e). Des idées, de l’envie mais un déchet technique trop important pour porter le danger et créer des décalages face à un bloc marseillais bien en place.

- Bellegarde (6) : le milieu de terrain avait beaucoup d’envie ce soir. Par ses appels, sa disponibilité et son orientation du jeu, il a posé beaucoup de problèmes à la défense marseillaise. Sa percée de 40 mètres au milieu de trois joueurs est à l’image de sa première période (36e). Seul bémol dans sa prestation, la qualité de ses coups de pied arrêtés qui sont souvent imprécis. L’international Espoirs a baissé le pied en seconde mi-temps, disparaissant peu à peu.

- Yo. Fofana (5) : de l’activité, des débordements, des solutions, des passes bien senties comme sur ce piqué dans la surface pour Ajorque (45e), le milieu a été intéressant dans cette partie. Aligné à un poste inhabituel d’ailier gauche, il n’a pas démérité et s’est attaché à bien défendre lorsque son défenseur était en difficulté. Remplacé par Kevin Zohi (80e).

- Thomasson (6) : disponible et plutôt en jambe, le milieu offensif alerte une première fois Mandanda sur une frappe côté droit (18e). Il reprend un bon centre de Lala mais sa reprise passe juste à côté (25e). Il est un peu court sur une frappe trop croisée d’Ajorque (45e). Plus discret par la suite, il est tout de même le seul joueur offensif strasbourgeois à s’être mis en valeur ce soir.

- Ajorque (4) : l’attaquant essaye de contrer la frappe de Kamara sur le premier but mais il prend à contre-pied son gardien (3e). Il s’est créé quelques occasions mais a trouvé Mandanda sur sa route ou a trop croisé sa frappe (45e). Son match est frustrant (28 ballons touchés) car il s’est retrouvé trop esseulé, dos au but, face aux défenseurs marseillais. Remplacé par Lebo Mothiba (67e) qui s’est créé des occasions sans parvenir à forcer le verrou phocéen.