Leonardo avait sans doute flairé le coup. A l’heure où le Paris Saint-Germain préparait son premier match de la saison en Ligue 1, une interrogation planait au-dessus du camp des Loges : Neymar allait-il jouer le match face à Nîmes ? Laissé de côté pour les matches de pré-saison, le Brésilien ne semblait pas inapte à jouer. Mais depuis samedi dernier, Leonardo a mis fin au suspens : l’Auriverde ne rejouera pas sous le maillot parisien tant que sa situation n’aura pas été fixée. Et depuis hier soir, on peut facilement imaginer que l’ancien Culé ne portera plus jamais la tunique rouge-et-bleu.

Muet sur son avenir, Neymar a laissé les dirigeants du PSG et du Barça confirmer qu’il souhaitait bien plier bagage sans jamais prendre la parole. Une posture qui a, sans surprise, fini par irriter les supporters parisiens. Hier, à l’occasion du premier match de L1 de la saison contre Nîmes (3-0), ces derniers ne se sont d’ailleurs pas privé pour faire passer leurs messages au Brésilien. Banderoles hostiles, insultes, Neymar n’est clairement plus le bienvenu dans l’antre rouge-et-bleu.

Les événements d’hier soir, aussi insultants soient-ils pour le joueur et son entourage, profitent cependant largement à Neymar. Désireux de quitter le PSG à tout prix, le Brésilien tient désormais un atout incontestable pour forcer la décision. Difficile en effet d’imaginer un rabibochage avec le public du Parc au cas où Paris ne parvient pas à s’entendre avec le Real Madrid ou le Barça. D’ailleurs, on ne s’y trompe pas en Espagne. Laisser pourrir la situation pour obliger son club à exaucer son voeu : la tactique du champion olympique 2016 a fonctionné à merveille. Surfant largement sur les événements d’hier, la presse ibère considère donc sans surprise que cette semaine sera un moment-clé pour le futur de Neymar.

Le 16 août pour tout régler ?

En clair, Paris n’a plus l’option de pouvoir garder son numéro 10 et doit désormais passer la vitesse supérieure avec le Real Madrid et/ou le FC Barcelone pour se débarrasser d’un élément qui empoisonne surtout l’atmosphère. Hier, RMC Sport affirmait d’ailleurs que les positions s’étaient rapprochées entre le PSG et les Blaugranas, et ce, malgré les relations plus que froides entre les deux clubs. Mais rien ne permet pour le moment d’affirmer que l’affaire est proche d’un dénouement. Hier soir, Sport indiquait, contrairement à RMC Sport, que le PSG se montrait toujours aussi ferme avec le Barça et que la menace merengue était plus que jamais présente. Aujourd’hui, le quotidien catalan en remet une couche dans ses colonnes en affirmant que le Real Madrid a contacté le numéro 10 parisien dès le mois de mars pour savoir s’il était disposé à changer d’air.

Ce à quoi Neymar a répondu favorablement... avant d’aller proposer ses services au Barça. De son côté, Mundo Deportivo croit savoir que le Bayern Munich aurait sondé le Barça au sujet de Philippe Coutinho. Une rumeur qui tombe à pic (les Bavarois aimeraient surtout signer le Croate de l’Inter Ivan Perisic) pour un joueur censé faire partie d’un deal éventuel avec le PSG. Paris est donc plus que jamais mis sous pression. Les prochains jours s’annoncent donc agités avec, en point d’orgue, la réunion des formations membres de l’ECA (l’association des clubs européens) à Liverpool le vendredi 16 août prochain. Une date qui pourrait définitivement faire pencher la balance côté barcelonais ou madrilène.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10