Rebondissements, coup de gueule, déception : le feuilleton Diafra Sakho au Stade Rennais a été particulièrement mouvementé à l’été 2017. À ce moment-là, les Bretons espéraient mettre la main sur le buteur de West Ham. Après plusieurs mois de convoitises, les pensionnaires du Roazhon Park échouaient finalement après que les Hammers aient décidé de retenir le joueur suite à un problème d’effectif. Un échec d’autant plus rageant pour les Rennais que le Sakho souhaitait les rejoindre. Agacé et déçu, il avait d’ailleurs envoyé un scud à destination de sa direction quelques semaines après cet épisode. « J’ai passé trois merveilleuses années à West Ham. Je ne peux qu’en être heureux mais je veux toujours partir. Je le maintiens. Je ne le cache pas. Que les fans soient heureux ou pas, je veux changer d’environnement. Je veux voir autrement. Je pense que partir en France serait bon challenge dans la perspective de relancer ma carrière ».

Quelques mois plus tard, son souhait a enfin été exaucé. Au cœur d’un duel acharné entre les Girondins de Bordeaux et le Stade Rennais, l’ancien Messin a finalement posé ses valises en Bretagne pour une dizaine de millions d’euros le 29 janvier 2018. L’aventure pouvait commencer pour Diafra Sakho qui voulait rattraper le temps perdu. Dès le 30 janvier, il était sur le terrain pour affronter le PSG en Coupe de la Ligue. Entré à la pause, il marquait son premier but sous ses nouvelles couleurs (défaite 3-2). Il alternait ensuite entre titularisations et passages sur le banc. Au final, il terminait l’année avec 3 buts en 14 apparitions toutes compétitions confondues. Un bilan jugé décevant par les Bretons. Après sa participation à la Coupe du Monde en Russie à l’été 2018, Diafra Sakho a fait un passage express par Rennes. En effet, il a été prêté à Bursaspor le 31 août 2018. L’occasion pour lui de retrouver de la confiance.

Diafra Sakho patiente jusqu’au mercato

Malheureusement, son passage en Turquie n’a pas été une franche réussite. Apparu à 20 reprises sous le maillot de son club, Diafra Sakho n’a trouvé le chemin des filets qu’à trois reprises. Pour ne rien arranger, Bursaspor a été relégué en deuxième division turque. Impossible donc pour le Sénégalais de rester. Il a ainsi fait son retour à Rennes cet été 2019. Mais l’attaquant âgé de 29 ans n’entrait clairement pas dans les plans de l’écurie présidée par Olivier Létang. Durant le mercato estival, on a évoqué des destinations exotiques le concernant. Mais finalement, l’ancien joueur de West Ham est resté à quai. Toujours sous contrat jusqu’en 2020 avec le SRFC, il continue de s’entraîner. Toutefois, il ne participe pas aux rencontres officielles, lui dont le dernier match officiel remonte donc au 26 mai dernier (il a aussi évolué en amical avec Rennes cet été, ndlr). Depuis, plus rien. Julien Stéphan ne compte pas du tout sur lui. Ce qui ne l’empêche pas d’apprécier son attitude.

« Diafra, d’abord, je veux louer son professionnalisme et son comportement exemplaire au quotidien. Il était possible qu’il trouve une issue de sortie jusqu’à fin septembre puisque certains marchés des transferts fermaient fin septembre. Ça n’a pas pu se faire. Il s’entraîne très bien, en tout cas dans le groupe il est important parce qu’il a un rôle de conseil aussi et qu’il est très sage, qu’il a la bonne parole. Ensuite, dans le domaine offensif, on a un certain nombre de possibilités, on a de jeunes joueurs aussi. Je pense au petit Gboho, un attaquant qu’il faut développer. Mais Diafra est vraiment exemplaire et extraordinaire dans son comportement au quotidien ». Une bonne publicité pour un élément libre en fin de saison qui va chercher une porte de sortie dès cet hiver. D’autant que les Bretons ne le retiendront pas, lui qui a un imposant salaire. Une raison qui fait qu’il sera difficile pour lui de rebondir en France, malgré son expérience. Les pistes exotiques (pays du Golfe) dont il disposait cet été pourraient être réactivées pour un joueur qui veut montrer qu’il en a encore sous le pied. Avis aux amateurs !