Hatem Ben Arfa, 32 ans, passé par l’OL, l’OM, le PSG, Nice et Rennes, retrouvera-t-il la Ligue 1 Conforama dans les prochaines semaines ? Libre depuis la fin de son contrat en Bretagne, en juin dernier, le natif de Clamart n’a toujours pas rebondi, mais plusieurs clubs se sont manifestés ces dernières heures. Récemment, le président de l’OGC Nice Jean-Pierre Rivère révélait que le profil d’Hatem Ben Arfa pouvait intéresser les Aiglons. Alors que le sujet suscitait une certaine effervescence à Nice, Patrick Vieira, présent en conférence de presse avant la réception de Reims dimanche, a pris soin de mettre un terme aux spéculations concernant Ben Arfa.

« Le président s’est exprimé par rapport à l’affinité qu’il pouvait avoir avec Hatem. Hatem est un joueur très intéressant, qui a prouvé qu’il avait du talent. Mais ça ne rentre pas dans le projet qu’on souhaite mettre en place ici à l’OGC Nice, » a-t-il confié, écartant un retour d’Hatem Ben Arfa, après sa pige lors de la saison 2015/16. Outre Nice, ces dernières heures, c’est le FC Nantes qui aurait fait part de son intérêt pour l’attaquant. Jeudi, le président des Canaris Waldemar Kita aurait même rencontré Ben Arfa dans ses bureaux parisiens. Présent en conférence de presse aujourd’hui, Christian Gourcuff a réagi à la rumeur Ben Arfa-Nantes.

Christian Gourcuff ouvre la porte à Hatem Ben Arfa

Le coach nantais n’a pas caché son intérêt pour l’ancien joueur de Newcastle. « Pour Hatem Ben Arfa, je ne vais pas commenter les rumeurs. Quand un joueur vient, il faut connaître les conditions. J’ai la prétention d’avoir un projet et, si de bons joueurs veulent nous rejoindre, je n’ai pas à avoir de rejet, évidemment. Je reste fidèle à mon projet de jeu et aux ambitions de jeu. Un joueur qui veut nous rejoindre doit avoir l’envie de rentrer dans ce projet, » a-t-il d’abord réagi, ouvrant clairement la porte à Hatem Ben Arfa. Le technicien arrivé cet été en Loire-Atlantique a ensuite brièvement évoqué, sans inquiétude, la forme de l’attaquant qui n’a pas foulé les pelouses depuis le 12 mai dernier.

« La question physique ? Chacun est différent. Certains s’intègrent vite, d’autres mettent plus de temps, » a-t-il répondu. Avant de glisser un dernier appel du pied au joueur qui a fait les beaux jours de Hull City lors de la saison 2014/2015, laissant sous-entendre que l’arrivée d’Hatem Ben Arfa pourrait faire du bien à son groupe, malgré la forme qu’il affiche déjà actuellement (2e de Ligue 1). « Dans le fonctionnement, il y a beaucoup d’application et d’implication. Ça ne veut pas dire que l’on refuse de progresser. D’une part, avec les joueurs qui sont là, et, d’autre part, avec un apport extérieur qui peut rejaillir sur l’ensemble du groupe. »