Il était forcément très attendu. Pour la première fois depuis l’annonce de la fin de projet de vente du FC Nantes, Franck Kita, le fils du président Waldemar Kita, s’est présenté face aux médias. Le dirigeant nantais a tout d’abord participé à la présentation officielle de Dennis Appiah avant d’évoquer toute une série de dossiers. Concernant le mercato, les questions ont rapidement fusé sur l’avenir de Vahid Halilhodzic. Arrivé en cours de saison l’an dernier, le Bosnien était annoncé partant (et remplacé par Sabri Lamouchi) dans le cadre du projet de rachat du club.

Ce midi, Franck Kita a remis les pendules à l’heure. « J’ai lu plein de choses. L’année dernière a été incroyable pour tout le monde. Dans une période inédite, on ne prend pas les bonnes décisions, on utilise pas les bons mots. Mais c’est terminé. C’est une nouvelle saison avec un coach qu’on était bien content d’avoir quand il nous a sortis de la galère. Il fait du bon travail. Bien sûr qu’il sera sur le banc à Lille. Vahid Halilhodzic fait du très bon travail, nous avons eu de très bons résultats. La saison a commencé hier et pas à Lille ». Relancé sur la grande consommation d’entraîneurs par son père, Franck Kita a alors clos le dossier. « Pas ces derniers temps. Je sens un zeste de provocation qui pourrait potentiellement m’énerver mais pas cette année ».

Une recrue arrive ce week-end

« Nous sommes sur une nouvelle saison, il y aura de nouvelles recrues, dont une ce week-end. Nous démarrons une nouvelle saison. Il y aura des arrivées, des départs, nous restons ambitieux et allons faire une bonne saison. (...) Aujourd’hui, on est dans les 70 M€ de budget donc on n’a pas besoin de vendre pour acheter. C’est pour ça qu’on est sur un certain nombres de dossiers. Ça prend toujours un peu de temps mais on n’a pas besoin de vendre pour acheter. Si on ne reçoit pas d’offres sérieuses pour nous et le joueur, le joueur restera là », a-t-il indiqué.

Enfin, Kita a également abordé le cas de Valentin Rongier. Capitaine du FCN, ce dernier avait fait savoir qu’il aimerait franchir un cap dans sa carrière sans pour autant forcer un départ. Mais pour arracher le milieu de terrain aux Canaris, il faudra se montrer très persuasif. « Elle est entrouverte. On souhaite garder Valentin, c’est notre capitaine, c’est un garçon ambitieux qui n’a jamais fui ses responsabilités. C’est normal qu’il soit approché. Il ne partira pas n’importe où parce qu’il aime le club. Il faut que toutes les parties soient heureuses et satisfaites pour qu’il puisse partir. Mais ce n’est pas un brase de fer. Il est très content d’être là ». C’est dit.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10