Il est assurément l’un des joueurs les plus importants de l’Olympique Lyonnais et de la Ligue 1 où il a déboulé comme une météorite. Titularisé pour la première fois de sa carrière lors de la réception de Dijon le 23 septembre 2017 (3-3), Houssem Aouar n’a eu besoin que de quelques semaines pour imposer tout son talent. D’abord au poste d’ailier gauche, puis, surtout, à celui de milieu relayeur, que ce soit en 4-2-3-1 ou 4-3-3.

Depuis, ses performances ont trouvé un écho au-delà de nos frontières. Suivi par quelques grosses écuries européennes lorsqu’il évoluait avec les catégories de jeunes de l’OL, Aouar s’est fait un nom auprès des recruteurs depuis déjà quelques années. En 2016, Liverpool avait ainsi tenté de l’arracher à son club formateur avant la signature de son premier contrat professionnel. Mais après avoir notamment longuement échangé avec son entourage familial, le président lyonnais, Jean-Michel Aulas, était parvenu à le convaincre d’entamer sa carrière dans le Rhône.

Le PSG est intéressé

Le nom de Aouar (21 ans) avait déjà été évoqué par le passé du côté de la capitale, sans que le club ne formule de proposition. Cette fois, cela pourrait ne pas être la même histoire. Le Lyonnais, sous contrat jusqu’en juin 2023, plaît beaucoup au président Nasser Al-Khelaïfi. Selon des sources proches du club de la capitale, des premiers contacts avec l’entourage du joueur ont déjà été pris en vue du mercato d’été. Évidemment, du côté de Lyon, on en salive déjà. Si un club de l’envergure du PSG se mettait officiellement sur les rangs, les enchères pourraient grimper. Il y a quelques années, l’OL a repoussé une offre de Tottenham de 40 M€. Depuis, avec ses bonnes performances avec Lyon sur la scène européenne, le tarif devrait être bien plus élevé.

Et Jean-Michel Aulas ne devrait pas voir d’un mauvais œil le fait que les dirigeants parisiens tentent de faire affaire avec lui. Invité en novembre 2018 par Téléfoot à s’exprimer sur les approches du FC Barcelone pour Houssem Aouar, JMA avait déclaré : « On fera tout ce qu’il faut pour pouvoir le garder, et l’intégrer à l’équipe que nous voulons construire pour le futur. Le PSG ? Je n’ai pas eu d’infos sur ce point-là, mais il vaudrait mieux, s’il devait partir, qu’il aille à Paris plutôt qu’à l’étranger » Et Paris aura forcément des arguments à faire valoir pour convaincre le natif de Lyon. Le recrutement d’Aouar s’inscrirait dans une toute nouvelle stratégie pour le PSG qui, s’il ne remporte pas cette année la Ligue des Champions, compte bien changer de stratégie et orienter son recrutement vers les jeunes joueurs avec de l’expérience mais qui possèdent un énorme potentiel. Ce qui est évidemment le cas du jeune Lyonnais.