S’il n’est pas encore passé à l’action lors du mercato hivernal, ouvert depuis neuf jours, le Paris Saint-Germain s’active en coulisses. Avec un but en tête : trouver la perle rare pour renforcer son milieu de terrain. Car depuis le départ à la retraite de Thiago Motta, le poste de sentinelle a perdu en profondeur. L’été dernier, le club de la capitale à recruté à tous les postes, sauf au milieu. Gigi Buffon est arrivé en soutien d’Alphonse Areola dans le but, Thilo Kehrer et Juan Bernat sont venus renforcer la défense, alors qu’Eric-Maxim Choupo Moting est lui venu jouer les remplaçants devant. Ces dernières semaines, le bras de fer engagé entre le clan Rabiot et le club a fait perdre un peu plus d’épaisseur au milieu. Refusant de prolonger aux conditions du club, Adrien Rabiot a été écarté du groupe professionnel, en attendant un départ qui semble inéluctable. Option écartée par Thomas Tuchel, Lassana Diarra se dirige lui vers une résiliation.

Pour combler le désert du milieu, Thomas Tuchel a fait monter d’un cran Marquinhos. L’Allemand peut également compter sur un Julian Draxler qui ne fait pas le difficile tant qu’on lui offre des minutes. Marco Verratti reste la seule sentinelle de métier dans un effectif pourtant pléthorique, tant en qualité qu’en quantité. C’est donc décidé. Le Paris Saint-Germain va s’activer. Mais les hommes de la capitale l’ont appris à leurs dépens, la concurrence est rude sur le marché du milieu défensif prometteur, mais également immédiatement prêt à répondre au plus haut niveau. C’est à Amsterdam, où les pépites poussent comme les tulipes, que les dirigeants du Paris Saint-Germain ont multiplié les aller-retour ces dernières semaines. L’objectif ? Attirer le milieu qu’il manque à l’effectif de Thomas Tuchel. Après avoir jeté leur dévolu sur Frenkie de Jong, également sur les tablettes du FC Barcelone et de Manchester City, un épineux dossier qui devrait faire un heureux et beaucoup de déçus, les Parisiens ont coché un autre profil chez les Lanciers.

Donny van de Beek, un profil à la Rabiot

Aujourd’hui, L’Equipe avance un nouveau nom dans le dossier du milieu de terrain parisien. Il s’agit du compère de Frenkie de Jong au milieu de terrain, Donny van de Beek. Le droitier de 21 ans, qui porte le numéro 6 à l’Ajax, évolue un cran plus haut que Frenkie de Jong et Lasse Schöne dans le onze amstellodamois. Selon le quotidien sportif, l’international néerlandais depuis novembre 2017 (5 sélections) serait l’une des pistes étudiées par le board parisien pour se renforcer dès cet hiver. Un profil à la Adrien Rabiot. Doté d’une vraie aisance balle au pied et d’une capacité à se projeter vers l’avant précieuse, il a tapé dans l’œil d’Antero Henrique et de ses acolytes. Apparu dans le milieu de terrain de l’Ajax lors des 17 premières journées d’Eredivisie, cette saison, le natif de Nijkerkerveen a inscrit 4 buts et délivré 5 passes décisives. Le joueur s’est également illustré sur la scène européenne (29 matches de C1 et C3 au total), avec 12 apparitions cette saison et une qualification pour les huitièmes de finale (à disputer face au Real Madrid).

Alors que Thomas Tuchel a exprimé son impatience, hier en conférence de presse : « cet été, on a cherché un six, on n’a pas trouvé. Maintenant, c’est l’hiver et la situation avec Lass. (...) Il n’est pas avec nous à l’entraînement. Adrien nous manque aussi. Avec deux milieux défensifs absents, tu peux penser que je suis un peu nerveux ». Nul doute que l’arrivée de Donny van de Beek en janvier soulagerait le technicien allemand. D’autant que la règle a changé. Si le milieu néerlandais a disputé la Ligue des champions avec l’Ajax cette saison, cela ne l’empêcherait pas de poursuivre la compétition sous les couleurs parisiennes. Sous contrat jusqu’en 2022, le milieu de terrain a l’avantage d’être abordable. L’Equipe avance que l’Ajax pourrait le laisser filer pour environ 20 millions d’euros. Mais attention, car encore une fois, plusieurs écuries européennes sont sur la piste van de Beek : la Roma, Manchester United ou encore Tottenham.