Un mois de janvier chargé. Le FC Nantes a débuté vendredi face à Châteauroux (victoire 4-1 en Coupe de France) son long parcours du combattant. En effet, durant ce premier mois de l’année 2019, les pensionnaires du stade de La Beaujoire ont six matches au programme au total. À ce calendrier déjà très important, il faut ajouter le mercato. Un mercato qui est le premier de Vahid Halilhodzic depuis qu’il est à la tête des Canaris, lui qui a été nommé le 2 octobre dernier en lieu et place de Miguel Cardoso. En conférence de presse hier, l’ancien sélectionneur de l’Algérie a donné le ton pour cet hiver. Ses propos sont relayés par Presse Océan. « Tout le monde veut se renforcer mais moi je ne demande rien, simplement qu’on reste comme on est. Ce n’est pas satisfaisant tant sur le plan quantitatif que qualitatif pour être rassuré. Beaucoup de joueurs sont sous contrat mais j’ai finalement un effectif restreint car il y en a une dizaine que je ne vois jamais. »

Il a ajouté : « Je demande qu’on libère ceux qui ne jouent pas, c’est un gros problème qui me gêne profondément. Ils ne servent à rien. C’est mieux que ces joueurs partent. Le club gagnera en unité ». Le FCN compte donc dégraisser. Et cela a commencé fin décembre avec la résiliation du contrat d’Alexander Kacaniklic. D’autres éléments ne seront pas retenus à l’image de Santy Ngom, Kolbeinn Sigthorsson, Matt Miazga ou Queensy Menig d’après Presse Océan. Mais d’autres joueurs ont été liés à un départ à l’image de Kara Mbodji (7 matches avec Nantes). La Dernière Heure expliquait récemment que le Sénégalais prêté par Anderlecht pourrait y revenir dès cet hiver. Dans une autre situation, Randal Kolo Muani, apparu à une reprise avec le groupe pro, pourrait être prêté pour aller s’aguerrir d’après nos informations. Des écuries de Ligue 2 et de National 1 seraient intéressées par le joueur de 20 ans, que coach Vahid apprécie aussi.

Dégraisser, une priorité

Mais si Nantes a établi la liste des joueurs à sortir cet hiver, il ne sera pas évident de se délester de tout le monde. Un départ d’un cadre n’est donc pas totalement à exclure. En tête de liste, on retrouve Emiliano Sala. Auteur de 12 buts en L1 cette saison, l’Argentin attise les convoitises. Cardiff est très intéressé. On parlait même d’une offre de 20 M€ pour lui. De quoi convenir au président Kita, d’autant que l’attaquant arrivera en fin de contrat en 2020 et que Bordeaux prendra 50% d’une éventuelle plus-value. Mais Emiliano Sala pourrait bien rester puisqu’il ne serait pas emballé par un départ au sein du club gallois cet hiver. Et son entraîneur ne l’est pas non plus. « Si je ne suis pas content, je sais ce que je devrais faire, ne vous inquiétez pas. Il faut comprendre pourquoi le président veut vendre un joueur alors que le club est en déficit. Mais qui va assumer si le club descend en Ligue 2 ? Il peut se passer beaucoup de choses, le football est un poker menteur. »

Autre joueur courtisé : Diego Carlos. Séville, Monaco ou encore Marseille ont été associés à lui cet hiver. L’OM qui craquerait aussi pour Lucas Lima. France Football ajoutait même que Grégory Sertic pourrait être inclus dans la transaction. Cela devrait donc être animé dans le sens des départs. Mais si Vahid Halilhodzic a expliqué qu’il ne comptait pas avoir de renfort, le club nantais prospecte pour trouver un attaquant et un latéral droit en cas d’un départ cet hiver ou pour l’été prochain. Selon nos informations, Koffi Kouao, jeune latéral droit prêté à Famalicão est suivi. Mais le Standard de Liège l’a aussi à l’oeil. Avant de penser à tout cela, la priorité de Waldemar Kita et de ses troupes est donc de dégraisser cet hiver. La seule solution pour alléger sa masse salariale et éviter la vente d’un cadre comme Emiliano Sala...