C’est un dossier inattendu que l’Olympique Lyonnais est en passe de boucler. Celui de Bruno Guimarães, milieu de terrain brésilien de 22 ans, capitaine de la sélection U23 auriverde. Pourtant, le club rhodanien ne cherchait pas vraiment dans ce secteur du jeu initialement mais le pressing du Hertha Berlin sur Lucas Tousart (qui sera acheté par le club allemand et finalement prêté à l’OL jusqu’à la fin de la saison) a incité les dirigeants à accélérer sur ce dossier. Après la victoire tranquille face à Toulouse (3-0), le directeur sportif Juninho s’est présenté en zone mixte et a confirmé les informations que nous vous dévoilions il y a deux jours.

« Bruno, c’est fait à 95 %. Il a signé hier la convention de transfert, il est d’accord avec nous, on est d’accord avec l’Athlético Paranaense. Le seul problème c’est qu’il est en Colombie pour le TQO. La confédération brésilienne a interdit que le joueur vienne ici pour passer la visite médicale. On a décidé d’y aller ce soir mais la confédération brésilienne a interdit au joueur de partir à Bogota, à la clinique où on devait faire les examens. (…) Mais finalement j’ai réussi à parler avec le président de la confédération brésilienne qui a dit OK pour mercredi. Je vais partir avec le docteur mardi et le joueur va passer sa visite médicale mercredi. J’ai parlé avec son père et sa mère, ils sont tous très contents de venir à Lyon. Je ne peux pas dire 100 % car il manque la visite médicale », a lancé Juninho, visiblement très satisfait de son coup.

Juninho est emballé

En attendant la visite médicale mercredi, le directeur sportif a quand même pu expliquer les coulisses de ce transfert, compliqué par l’intervention de l’Atlético de Madrid. « Je pense qu’on a montré une envie qu’il vienne chez nous pour jouer. En début de saison, on voulait le joueur. Et on pensait à Renan Lodi, l’arrière gauche qui est parti à l’Atlético. (…) On est repassé en 4-3-3 donc on a besoin d’un milieu en plus. Il avait envie de venir tout de suite en Europe. Pour démarrer en Europe, une équipe comme la notre est très bonne. (…) L’Atlético est un cran au-dessus de nous, ce n’était pas évident, Diego Simeone a appelé le joueur... C’est le joueur qui a décidé, avec sa famille. Je n’aime pas trop pousser non plus car si le joueur n’est pas à 100 % pour venir. On a montré toute notre envie, fait tous les efforts financiers nécessaires. Je suis très content qu’il vienne chez nous. »

L’Olympique Lyonnais est donc en très bonne voie d’accueillir sa troisième recrue de l’hiver après Karl Toko Ekambi, entré en jeu et buteur face à Toulouse, et Tino Kadewere, recruté au Havre puis prêté au club normand jusqu’à la fin de saison. Le tout en conservant Lucas Tousart et en gérant l’éclosion de Maxence Caqueret et Rayan Cherki. De quoi étoffer un secteur du jeu souvent déficient cette saison. « Avec le temps, il va nous apporter. Il est capable, par rapport à sa personnalité de s’installer vite, mais il faut un peu de calme avec lui. C’est le premier transfert de sa vie. On est très content, il va hausser notre niveau », a annoncé Juninho. Prometteur.